skip to content
Date
28 juil. 2014
Tags
Nanjing 2014 , JOJ , Singapour 2010 , Actu CIO

Savannah Vinsant, l’Américaine bondissante

Après avoir disputé les premiers JOJ en 2010 à Singapour, l’Américaine Savannah Vinsant a écrit une page d’histoire en atteignant la finale du trampoline des Jeux de Londres.


Depuis ses sept ans, Savannah Vinsant a rebondi sur les trampolines, dans toutes les villes américaines où ses parents se sont installés. A 16 ans, elle quitte sa famille pour rejoindre un des centres nationaux d’entraînement olympiques afin de poursuivre son rêve de devenir une olympienne. En 2010, Savannah participe aux premiers Jeux Olympiques de la Jeunesse à Singapour. Un évènement qu’elle n’oubliera jamais et ou elle se classe 2e lors des qualifications, puis 5e en finale.

En novembre 2011 lors des championnats du monde de Birmingham (Royaume-Uni), Savannah se qualifie pour la finale et termine à la 10e place qui lui permet de décrocher le quota de participation aux Jeux de Londres pour les USA. Mais elle doit encore gagner sa place individuellement, ce qu’elle fait en remportant les trois compétitions qualificatives disputées en interne. « Je suis sans voix ! Je n’ai pas de mots pour ça » s’exclame-t-elle au moment où elle sécurise sa place au sein de l’équipe olympique des USA.

©IOC/MIFUNE, Takamitsu 

Savannah écrit l’histoire  

Le 4 août 2012 lors de l’épreuve féminine de trampoline dans la North Greenwich Arena de Londres, Savannah écrit l’histoire en étant la première américaine à entrer dans le top 8 de la finale. Plus jeune athlète de la compétition, elle réalise une très belle prestation, récolte un score de 54.965 et se classe finalement 6e. « C’est absolument fabuleux ! Je ne peux rien faire d’autre que sourire. Je ne m’attendais même pas à entrer en finale » dit-elle.

Singapour aura marqué une étape essentielle dans sa progression : « Les JOJ m’ont bien aidé car je savais à quoi m’attendre. Mais ici, tout est plus grand, la foule, la pression » A 20 ans, Savannah, par ailleurs étudiante en psychologie, trace déjà son avenir sportif, des rêves plein la tête. « Les Jeux de Londres n’étaient qu’une étape dans ma carrière. J’ai bien l’intention d’être présente à Rio en 2016, j’ai donc quatre années devant moi pour tout améliorer… et les médailles viendront ».

©IOC/ROWLINSON, Billy 
back to top