skip to content
IOC
Date
12 févr. 2018
Tags
Actualités Olympiques, JOJ
PyeongChang 2018

Sara Takanashi sautera-t-elle de joie ?

La gagnante de la toute première médaille d'or de la discipline aux Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver (JOJ) est en pole position pour le podium à PyeongChang. Nous suivons la jeune Japonaise dans son aventure aux JO.

Lorsque Sara Takanashi a débuté, le saut à ski féminin ne faisait même pas partie du programme olympique. La discipline est maintenant très populaire aux Jeux Olympiques d'hiver et Sara Takanashi est également une grande favorite pour une médaille à PyeongChang. Mais avec la forte concurrence qui l'attend, parviendra-t-elle à réaliser son rêve olympique ?

 

Getty Images
Une athlète qui a commencé jeune

Sara Takanashi n'avait que 16 ans lorsque l'équipe de saut à ski japonaise a épaté la sphère sportive en remportant deux médailles d'or et une médaille d'argent aux Jeux Olympiques d'hiver de 1998 à Nagano.  Elle était trop jeune pour se souvenir de ce moment marquant – mais son père et son frère étaient tous deux des adeptes du saut à ski, et la native de Hokkaido a donc fréquenté les tremplins très tôt. Elle a effectué son premier saut à l'âge de sept ans.

En 2012, trois mois après son quinzième anniversaire, Sara Takanashi arrive à Innsbruck pour participer aux tout premiers JOJ d'hiver. Ayant terminé sixième aux Championnats du monde de la FIS l'année précédente, à 14 ans à peine, elle se place alors en favorite et remporte l'or. La minuscule sauteuse japonaise semble alors promise à un brillant avenir dans la discipline – mais personne n'aurait pu prédire qu'elle allait faire si bien.

 

Getty Images
À la conquête du monde

Sara Takanashi remporte sa première Coupe du monde en mars 2012, moins de deux mois après sa médaille d'or aux JOJ d'hiver. Au cours des cinq saisons suivantes, elle s'impose dans 52 autres épreuves de Coupe du monde, dominant son sport comme personne d'autre auparavant. 

Avec 53 victoires à son actif, Sara Takanashi se situe tout en haut des têtes de liste du saut à ski féminin. Pour preuve de son incontestable supériorité, les athlètes placées à égalité en seconde position, Sarah Hendrickson et Daniela Iraschko-Stolz, comptabilisent 13 victoires chacune.

 

Getty Images
La médaille d'or comme objectif

Et malgré tous ses succès, Sara Takanashi aura une véritable bataille à mener lundi lors de la compétition féminine sur petit tremplin. L'une de ses principales rivales sera une autre médaillée des JOJ d'hiver : l'Allemande Katharina Althaus, qui avait remporté l'argent derrière Sara Takanashi à Innsbruck. 

Katharina Althaus affiche en effet une forme superbe cette saison au vu de sa victoire dans deux épreuves de Coupe du monde et de sa deuxième place dans quatre autres. Aux côtés de vedettes du saut à ski comme son compatriote Andreas Wellinger, qui avait décroché une médaille d'or par équipe aux JOJ d'hiver en 2012 et concourt ici dans deux épreuves masculines, Katharina Althaus fait partie des 15 sauteurs à ski issus des JOJ d'hiver présents à PyeongChang. Katharina Althaus peut-elle surprendre Sara Takanashi et enlever la médaille d'or ? À voir ce lundi à l'issue d'une compétition qui, à n'en pas douter, devrait être passionnante.

Getty Images
back to top En