skip to content
Date
17 oct. 1968
Tags
Mexique 1968

Saneyev vainqueur d'un concours vraiment hors norme

Le concours du triple saut s'annonce spectaculaire. Les conditions particulières de Mexico favorisent les sauteurs, ce qui explique que le Record du Monde, après avoir tenu pendant huit ans, est successivement battu par cinq athlètes différents.

Dès les qualifications, le public sent que cette compétition a quelque chose de particulier. Giuseppe Gentile, étudiant en droit de 25 ans, accèdera à une autre forme de notoriété quelques années plus tard en donnant la réplique à la célèbre cantatrice Maria Callas dans un film. L'Italien est à cette époque un sportif de renom, champion national de saut en longueur et de triple saut.

Gentile est le premier à battre le record du monde en bondissant à 17m10, bien au-delà de ses distances habituelles. Cette performance lui permet d'échapper au reste des qualifications. En finale, il surprend à nouveau son monde en sautant encore plus loin, à 17m22. Deux sauts, deux Records du Monde : il y a pire façon de débuter une carrière olympique !

La médaille d'or semble promise à Gentile mais les conditions sont idéales, l'altitude joue en faveur des sauteurs et le vent se maintient à la limite autorisée. Au deuxième essai, le modeste Brésilien Nelson Prudêncio saute à 17m05, soit 75 centimètres de plus que son record personnel. Tout à coup, le bond de Gentile ne paraît plus imbattable. Au troisième essai, le Soviétique Viktor Saneyev, donné favori quelques jours plus tôt, repousse encore les limites du Record du Monde en franchissant 17m23.

Prudêncio se présente à nouveau sur le sautoir et bondit cette fois à 17m27. À l'approche du dernier essai, le Brésilien fait toujours la course en tête. Malgré la pression, Saneyev puise dans ses réserves et s'arrache littéralement à la pesanteur pour sauter à 17m39. Au terme d'un concours riche en émotion, la victoire revient finalement à l'athlète soviétique. Prudêncio doit se contenter de la médaille d'argent, tandis que Gentile prend le bronze… après avoir battu deux fois le Record du Monde. Un fait illustre à lui seul le niveau de cette finale : le Soviétique Nikolai Dudkin a lui aussi battu l'ancien Record du Monde mais il termine cinquième.

back to top