skip to content
Date
30 juil. 1976
Tags
Montréal 1976

Saneyev bondit sur un triplé en or - Athlétisme

Victor Saneyev remuant la tête de haut en bas tout en martelant furieusement la piste d’élan du triple saut : telle est l’image habituelle que l’on retient de celui qui dominait l’épreuve dans les années soixante et soixante-dix.


Originaire de Géorgie, ce monsieur Muscle a fait son entrée au panthéon olympique en remportant en 1976 son troisième titre consécutif du triple saut sous les couleurs de l’Union Soviétique, au terme d’un concours palpitant au stade olympique de Montréal.

Quatre ans plus tard, il sera à deux doigts d’une passe de quatre sans précédent à Moscou, mais il sera contraint à la médaille d’argent par son coéquipier Jaak Uudmäe.

Saneyev a été repéré très tôt dans sa carrière comme un sauteur d’exception et, une fois ses diplômes en poche, il se concentre uniquement sur le triple saut avec beaucoup de bonheur.

En 1968, il remporte le titre national soviétique et quelques mois plus tard, il bat le record du monde à deux reprises, le même après-midi, pour remporter la médaille d'or aux Jeux Olympiques de Mexico.

Il conserve son titre quatre ans plus tard à Munich dès son premier saut en finale mais, avant les Jeux de 1976, un prétendant à sa couronne se signale.

Il est Brésilien et s’appelle João Carlos De Oliveira. En 1975, il a pulvérisé le record du monde à l’altitude de Mexico et n’a qu’une envie : mener la vie dure au grand Saneyev comme personne ne l’a fait depuis plusieurs années. Et il tient parole.

De Oliveira et l’Américain James Butts livrent un concours mémorable, le dernier nommé prenant la tête au quatrième essai avec 17,18m.

Saneyev répond du tac au tac à son cinquième essai, mesuré à 17,29m. Personne ne fera mieux.

La victoire lui permet d'intégrer un groupe d'athlètes d'élite ayant remporté trois médailles d'or consécutives dans la même épreuve et, en 1980 à Moscou, il s’en faudra d’un rien qu’il n’en gagne une quatrième.

Aucun athlète masculin soviétique n'aura gagné autant de médailles d'or en athlétisme. Après une valeureuse médaille d’argent aux Jeux de 1980 devant son public, il se retirera pour entamer une nouvelle carrière d’entraîneur.                                                    

back to top