skip to content
Date
17 juil. 2009
Tags
Actu CIO ,

Sandcity au parc olympique


Depuis deux mois, le parc olympique vit au rythme de sculptures en sable. Malgré la pluie et quelques orages, elles sont toujours debout. Pourtant, ce n’est que du sable…
 
Héros éphémères
Les deux sculptures géantes ont été imaginées dans le cadre de l’exposition Heroes à l’affiche au Musée Olympique à Lausanne jusqu’au 13 septembre. Du fait du matériau dont elles sont faites, elles sont le symbole que la gloire et la célébrité des athlètes sportifs dont l’exposition se fait largement l’écho, peuvent être éphémères tel un château de sable…
 
Soixante-quinze tonnes de sable…
Soixante-quinze tonnes de sable ont été nécessaires à la réalisation de ces statues. Elles ont été réalisées par des sculpteurs hollandais, spécialistes de ce genre d’œuvres qu’ils réalisent souvent sur des plages ou dans des grandes surfaces. Une fois chaque sujet sculpté, il est vaporisé d’un mélange d’eau et de colle qui permet de maintenir le tout.
 
… pour deux sculptures géantes
Les statues sont au nombre de deux. La première, de 2.5 m de haut, représente le grand Michael Phelps dont les exploits à Beijing l’an dernier (8 médailles d’or) ont époustouflé le monde. La seconde, de 5 m de haut, rend hommage à des héros sportifs de différentes époques. On y reconnaît Spiridon Louis, grec et premier champion olympique du marathon à Athènes en 1896, le boxeur américain Mohamed Ali, la patineuse allemande, inoubliable Carmen, Katarina Witt et le désormais plus grand joueur de tennis de tous les temps: le Suisse Roger Federer…
 
Les statues sont visibles jusqu’au 13 septembre, jour de clôture de l’exposition Heroes. Ce jour-là, le public sera invité à détruire cette œuvre magnifique, mais justement éphémère…
 
Retrouvez Sandcity et ses compositions inédites.
Tags Actu CIO ,
back to top