skip to content

Salzgeber ajoute une médaille d'or des JOJ à l'armoire à trophées de la famille

Date
11 janv. 2020
Tags
Actualités Olympiques, Lausanne 2020, JOJ, Ski alpin
Amanda Salzgeber (AUT) est restée imperméable à la pression qui pèse nécessairement sur ses épaules de fille de géants du ski alpin. Ce samedi, elle a laissé sa propre trace sur les pistes suisses en remportant le titre aux Jeux Olympiques de la Jeunesse sur l'épreuve du combiné.


La jeune fille de 17 ans a pour parents Anita Wachter, championne du combiné aux JO de Calgary en 1988, et Rainer Salzgeber, médaillé d'argent aux championnats du monde de 1993.

Mais l'adolescente s'est fait un prénom en remportant la victoire avec une impressionnante marge totale de 0,95 seconde.

"Hier soir, ma mère me disait que c'était possible, que je devais juste être à fond sur tout le parcours", a expliqué Amanda Salzgeber, qui a devancé l'Israélienne Noa Szollos, médaillée d'argent, et la gagnante du Super-G, la Suissesse Amélie Klopfenstein, médaillée de bronze.

"Je me suis sentie très à l'aise dès la première porte. Évidemment, je ressens la pression [due au succès de ses parents], mais elle [sa mère] m'a toujours dit que elle, c'est elle, et moi, c'est moi, et que je devais tracer ma propre route." Au pied de la piste, Anita Wachter a admis qu'elle était si nerveuse qu'elle n'avait pas pu regarder la course. "Je suis tellement heureuse pour elle, si fière qu'elle ait remporté une médaille", a-t-elle commenté. Sa fille est passée de la quatrième place hier à la première aujourd'hui, après avoir bouclé le slalom en 37,34 secondes, deuxième temps de la journée.

OIS

Noa Szollos vient conclure deux magnifiques journées pour le ski israélien. Avec ses médailles de bronze sur le Super-G et d'argent sur le combiné, l'adolescente est impatiente de franchir la prochaine étape. "Cela ferait un beau trio, non ?" a-t-elle observé après avoir annoncé sa volonté de remporter l'or au slalom géant dimanche. "Je suis en pleine confiance. J'ai envie de tout casser. En plus, le slalom géant est mon épreuve préférée."

OIS

Amélie Klopfenstein collectionne elle aussi les médailles. Favorite du public, la jeune Suissesse a découvert qu'elle participait aux JOJ de Lausanne 2020 il y a seulement huit jours. Suite à sa médaille d'or surprise au Super-G, elle a décroché le bronze sur le combiné et aimerait continuer à faire sonner les cloches de vache sur la ligne d'arrivée...

Alpine skiing / Lausanne 2020 OIS

Arrivés premiers ex aequo au combiné masculin, Mikkel Remsoey (NOR) et Auguste Aulnette (FRA) sont désormais liés pour la vie. Avec 0,71 seconde de retard sur le leader de la veille, Adam Hofstedt (SWE), par ailleurs champion du Super-G, Auguste Aulnette a réalisé la performance de la journée au slalom pour remonter de la neuvième à la première place.

Le jeune Français a fait preuve d'un grand contrôle des conditions de la course, en maîtrisant le premier mur, avant de franchir les portes du bas comme un boulet de canon, pour un temps total de 1 minute et 28,41 secondes. Ce n'est qu'une demi-surprise pour le jeune athlète débordant d'assurance.

OIS

"Hier soir, je suis allé me coucher et je me suis imaginé gagner. Et maintenant, c'est le cas", a-t-il déclaré. Son nouvel ami Mikkel Remsoey était furieux contre lui-même après sa course de samedi dans le Super-G, mais il s'est largement rattrapé sur son épreuve favorite, le slalom, après une discussion agitée avec son entraîneur la veille. "Je n'avais jamais rencontré Auguste, mais c'est super de partager l'or avec lui, a-t-il commenté. J'admire beaucoup [Kjetil] Jansrud [le quintuple médaillé olympique norvégien en ski alpin] et c'est génial d'imaginer atteindre son niveau un jour."

Alpine skiing / Lausanne 2020 OIS

Le Suédois Adam Hofstedt est déjà multi-médaillé olympique grâce à sa médaille de bronze du jour, arrachée de peu devant Philip Hoffmann (AUT).

back to top En