skip to content
Guillermo Buelga/Buenos Aires 2018
Buenos Aires 2018

Sada Nahimana joue un rôle solitaire pour le tennis burundais

Sada Nahimana est la seule représentante du Burundi dans les épreuves de tennis des JOJ de Buenos Aires 2018. Elle a dû surmonter le manque de ressources accordées à son sport dans son pays pour réussir à se produire sur la scène planétaire.

Sada Nahimana n'est pas étrangère à l'adversité lorsqu'il s'agit de pratiquer le sport qu'elle aime. Le Burundi n’est pas vraiment un foyer pour le tennis, avec un faible nombre de clubs et de joueurs sur le terrain, ce qui fait de sa présence à Buenos Aires 2018 et de sa 33e place au classement mondial junior un exploit remarquable en soi.

"Le tennis n’est pas populaire dans mon pays et il n'y a pas grand monde qui y joue", explique la tenniswoman de 17 ans. "En fait, nous n’avons qu’un seul grand club de tennis, L’Entente Sportive, à Bujumbura (la capitale). Il y en a d’autres dans d’autres villes et des courts dans certains hôtels, mais c’est le seul qui soit vraiment important."

Admiratrice de Serena Williams et de Rafael Nadal, elle a été initiée au tennis par son père. "J’ai commencé à manier la raquette parce qu'il est entraîneur. Il me coache, même si j’ai un entraîneur différent à Buenos Aires. Je ne sais pas ce qui se serait passé si mon père n’avait pas été entraîneur de tennis. C’est lui qui m’a conduit sur les courts."

 

Bien que Sada Nahimana ait été éliminée au deuxième tour du simple dames mercredi 10 octobre, battue en deux sets par la Française Clara Burel, elle continue à jouer un rôle de premier plan en double mixte, où elle et son partenaire sud-africain, Philip Henning, ont passé victorieusement le deuxième tour.

Guillermo Buelga/Buenos Aires 2018

La jeune burundaise explique que dormir est l'un de ses hobbies préférés, mais elle profite au maximum de son premier séjour en Argentine : "C’est vraiment agréable d’être ici. Je n’y étais jamais venue. Il y a beaucoup d'athlètes de différents pays dans le village olympique et nous pouvons nous faire beaucoup d'amis. Je ne connaissais pas grand-chose de ce pays auparavant. En fait, je connaissais juste mon joueur de football préféré : Lionel Messi."

Guillermo Buelga/Buenos Aires 2018

Le Burundi n’a que cinq athlètes en compétition à Buenos Aires en 2018, trois des coéquipiers de Nahimana concourent en athlétisme et l’autre en judo. Sada Nahimana espère que davantage de ses compatriotes pourront honorer les Jeux olympiques de leur présence à l’avenir. Elle leur transmet d'ailleurs ce message : "Essayez-vous à autant de sports que vous le pouvez et découvrez celui qui vous convient. Entraînez-vous beaucoup et essayez de vous amuser, même si cela peut parfois être difficile.”

Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir les dernières nouvelles arrow right
back to top En