skip to content

Ryoko Tani à l’assaut d’une nouvelle médaille d’or

Quatre ans plus tôt, alors qu’elle combattait sous son nom de jeune fille de Tamura, Ryoko Tani a gagné sa première médaille d’or olympique après l’argent de 1996. Depuis, elle s’est mariée au célèbre joueur de baseball japonais Yoshitomo Tani, qui participe également aux Jeux d’Athènes, et a adopté son patronyme.

Ryoko Tani est largement favorite pour conserver son titre, mais un mois avant les Jeux, elle est victime d’un curieux accident. Lors d’une séance d’entraînement, elle tombe en arrière et son gros orteil se retrouve coincé entre deux tatamis. Il en résulte une mauvaise blessure qui la fait considérablement souffrir, mais cela ne l’empêche pas de combattre.

Du haut de son petit mètre quarante-six, Ryoko Tani est l’une des athlètes les plus populaires du Japon. Elle est surnommée « Yawara-chan », du nom d’un célèbre personnage de bande dessinée, et elle apparaît même dans un jeu vidéo. Lorsqu’elle arrive à Athènes, elle compte déjà six titres mondiaux à son actif (un septième suivra en 2007) et elle est largement considérée comme l'athlète japonais le plus brillant du pays. Pour replacer ses exploits dans leur contexte, elle est invaincue en match international depuis la finale olympique de 1996 et rien n’indique que cette série victorieuse va s’arrêter. D’ailleurs, sans surprise, Ryoko Tani démolit tout simplement la plupart de ses adversaires à Athènes, via une vague d’attaques impitoyable.

En finale, elle est opposée à la Française Frédérique Jossinet, et à la différence de toutes ses précédentes rencontres, le combat va au terme des cinq minutes. Le résultat, cependant, n’a jamais été en doute puisque Ryoko Tani a marqué un koka dans les 12 premières secondes et a enchaîné avec un yuko. Lorsque sa victoire est confirmée, Ryoko laisse perler des larmes de joie et le contingent japonais, qui a effectué le voyage jusqu’en Grèce pour la soutenir, se lance alors dans une célébration des plus endiablées. Ryoko Tani devient ainsi la première judokate à remporter des titres olympiques consécutifs.

Elle reviendra sur les tatamis olympiques à Beijing 2008 pour y décrocher une médaille de bronze et pensera même, un temps, poursuivre sa carrière jusqu’à Londres 2012. Mais elle choisira finalement de se retirer en 2010 pour se lancer dans la politique.

back to top En