skip to content
Date
05 févr. 1972
Tags
Sapporo 1972 , Actu CIO , Ski alpin , Suisse

Russi atteint le sommet

Né en montagne et capable de skier presque avant de pouvoir marcher, Bernhard Russi était apparemment prédestiné pour atteindre le sommet du ski alpin mondial.


Le Suisse effectue ses débuts en Coupe du monde à l’âge de 19 ans et, un an et demi plus tard, il skie à plein temps sur le circuit. Il n’a que quelques mois à patienter avant de finir pour la première fois dans les dix premiers, puis de décrocher le titre mondial de descente aux Championnats du monde de 1970.

À partir de là, son ascension vers le sommet va être irrésistible. Lors de la saison conduisant aux Jeux d’hiver de 1972, il remporte le classement général de la Coupe du monde, si bien qu’il arrive à Sapporo avec l’étiquette de super-favori pour l’or de la descente.

Le jour J, c’est Andreas Sprecher, un autre Suisse, qui pose les premiers jalons en signant un temps de 1’53’’11 qui va s’avérer difficile à battre.
Pourtant, lorsque Russi s’élance du portillon de départ, il apparaît tout de suite qu’il est venu au Japon au mieux de sa forme. Il effectue une descente très rapide pour couper la ligne en 1’51’’43, soit plus d’une seconde et demie plus vite que son compatriote.

Personne ne peut s’approcher de ce temps et Russi enlève l’or comme prévu. Un autre Suisse, Roland Collombin, obtient l’argent à 64 centièmes – un gouffre – alors que l’Autrichien Heini Messner termine troisième à près d’une seconde de Russi.

Quatre ans plus tard, Russi sera à deux doigts de conserver son titre en descente, mais il devra se contenter de l’argent, derrière l’Autrichien Franz Klammer. Il demeure à ce jour le skieur qui est passé le plus près de remporter deux titres olympiques consécutifs en descente.

Russi se retirera de la scène internationale en 1978, mais pas pour autant de l’univers des Jeux Olympiques d’hiver. Il deviendra en effet concepteur de parcours de ski alpin pour la Fédération internationale de ski, réputé dans le monde entier, et sera chargé du tracé des descentes olympiques à cinq reprises, entre 1988 et 2002.

back to top En