skip to content
IOC/OIS
Buenos Aires 2018

Russes et Hongrois terminent la natation par un feu d'artifice

Alors que l'Argentine Delfina Narella Pignatiello a mis le public du Natatorium en ébullition en prenant l'argent sur 400 m nage libre, les neuf dernières finales de la natation à Buenos Aires 2018 ont vu les nageurs russes et hongrois tirer un ultime feu d'artifice et augmenter leur collections de médailles.

La première finale de la soirée a vu quatre nageuses monter sur le podium. Sur 50 m nage libre féminin, la Tchèque Barbora Seemanova s'est imposée en 25.14, s'adjugeant sa troisième médaille et son deuxième titre (après le 100 m nage libre) à Buenos Aires 2018 devant la Japonaise Mayuka Yamamoto à 25/100e, alors que la Chinoise Yang Juxuan et la Slovène Neza Klancar ont terminé co-médaillées de bronze en 25.47.

Le festival russe, et plus particulièrement celui du désormais sextuple champion olympique de la jeunesse Kliment Kolesnikov s'est ensuite poursuivi. Le nageur de 18 ans a largement gagné le 200 m dos en 1:56.14, accompagné sur le podium par le Roumain Daniel Cristian Martin (1:58.20) et l'Espagnol Manuel Martos Bacarizo (1:59.37). "Je n'aime pas réfléchir à l'avance au nombre de médailles d'or que je vais gagner, et combien de fois je vais monter sur le podium. Mais je l'ai fait!", a dit Kolesnikov qui est resté invaincu dans les épreuves de dos (50 m, 100 m et 200 m) et a remporté trois relais avec ses camarades russes.

 

Ça a été ensuite le tour de sa compatriote Polina Egorova, qui a gagné sa sixième médaille et son troisième titre (après deux relais) en triomphant en finale du 100 m papillon avec un chrono de 59.22 qui lui a permis de devancer l'Allemande Angelina Köhler (59.44) et la Biélorusse Anastasiya Shkurdai (59.76).

Dans la foulée, Andrei Minakov a lui aussi gagné son sixième titre dans le bassin de 50 m du Natatorium. Il a ajouté le 100 m nage libre à sa collection dorée (50 m et 100 m papillon plus trois relais). En 49.23, il a battu à la touche le Polonais Jakub Krasa de 3/100e Le Suédois Robin Hanson les a accompagnés sur le podium (49.52). Minakov a éclaté de rire quand on lui a demandé s'il avait prévu un tel succès à Buenos Aires. "Personne ne s'attendait à ça ! Pas moi, pas mon coach, personne. Le résultat qui m'a le plus surpris, c'est quand j'ai battu Kristof Milak sur 100 m papillon. Je n'aurais jamais pu imaginer ça !".

Delfina Narella Pignatiello d'Argentine (CIO/OIS)

Après la victoire de la Japonaise Shiori Asaba en finale du 200 m brasse, en 2.26:80, devant la Lituanienne Kotryna Teterkova (2.28.18) et la Coréenne Heesong Wang (2:28.83), le Hongrois Kristof Milak a à nouveau fait parler de lui. Après le 200 m et le 400 m nage libre, Il a terminé premier du 200m papillon. Une victoire éclatante en 1:54.89, une seconde pleine plus rapide que l'Ukrainien Denys Kesil, et 2.27 de mieux que l'Italien Federico Burdisso.

Le public du Natatorium est ensuite entrée en ébullition avec la finale du 400 m nage libre féminin. L'héroïne locale Delfina Narella Pignatello a réussi a gagner sa deuxième médaille d'argent après le 800 m nage libre, derrière la même championne, la Hongroise Ajna Kesely qui en 4.07.14 a gagné son troisième titre dans la capitale argentine. "L'expérience de me trouver ici, le soutien de la foule, c'était cinq fois plus fort que les championnats nationaux" a déclaré Delfina.

Je pouvais sentir le public me porter. Delfina Narella Pignatiello Argentine

Sa famille et ses amis était dans les gradins, après le deuil qui les avait frappé une semaine avant le début des JOJ : le décès de sa grand-mère. "Ils se sont débrouillés pour trouver le temps d'être avec moi et de profiter de ces moments. Ils m'ont fait un bien fou."

Enfin, le sud-sud-africain Michael James Houlie a eu son moment de gloire en gagnant la finale du 50m brasse, touchant le mur en 27.51 pour battre le Chinois Jiajun Sun de 34/100e, le canadien Alexander Milanovich terminant 2/100e derrière pour prendre le bronze.

Andrei Minakov de la Fédération de Russie (CIO/OIS)

Sun s'est ensuite remis à l'eau pour boucler en beauté les épreuves de natation des JOJ de Buenos Aires. Avec ses camarades Junxuan Yang, Guanbin Wang et Xintiong Lin, il a remporté une explosive finale du 4x100 m 4 nages mixte, mettant fin à l'hégémonie russe dans les relais. Battus de 1.67 à l'arrivée, Polina Egorova, Anastasia Makarova, Andrei Minakov et Kliment Kolesnikov ont respectivement gagné leurs sixième, cinquième, et pour Minakov et Kolesnikov septième médailles dans le bassin de 50 m de la capitale argentine. Le japon a pris le bronze dans cette ultime course.

Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir les dernières nouvelles arrow right
back to top En