skip to content
Date
03 sept. 2014
Tags
Nanjing 2014 , JOJ , Actu CIO

Rugby à Nanjing: L’Australie et la France récoltent les honneurs pour le retour du rugby sur la scène olympique

A Nanjing, le Rugby a fait son retour sur la grande scène olympique, 90 ans après été pour la dernière fois sur le programme et en avant-première des Jeux Olympiques de Rio en 2016. Les premiers médaillés d’or depuis 1924 dans une compétition disputée sous la forme à 7, ont été l’Australie après un parcours sans faute dans le tournoi féminin, et la France pour une revanche face à l’Argentine chez les hommes.


Sur le terrain de rugby du Parc des Sports de Nanjing, les compétitions à 7 sont déroulées du 17 au 20 août. Chaque tournoi a réuni au premier tour six équipes (soit au total 144 joueurs, 72 hommes et 72 femmes) qui ont été réparties dans des poules uniques. Elles ont disputé deux matches par jour divisés en deux mi-temps de 7 minutes avec 2 minutes de pause.

Les quatre meilleurs de chaque poule (Australie, Chine, Etats-Unis et Canada pour les dames, Argentine, France, Fidji et Kenya pour les hommes) ont disputé les demi-finales.



Lors des finales et des matches pour les troisièmes places la durée des rencontres est passée à 10 minutes par mi-temps.

Si les Australiennes ont réalisé un parcours royal, alignant victoire sur victoire et ne concédant en tout que 27 points sur la totalité du tournoi, les Français ont démarré leur compétition en concédant une défaite face à l’Argentine 19-7 le 17 août, avant de bien se reprendre et de dominer tous leurs adversaires suivants. En demi-finales, les Australiennes ont battu les Américaines 33-0 et les Canadiennes ont dominé les Chinoises 38-10, tandis que dans le dernier carré masculin, les Français ont pris le meilleur sur les Fidjiens 34-12 et les Argentins ont éliminé les Kenyans 19-12.

Jour de finales

Le 20 août, l’équipe féminine d’Australie a pris le large dans la seconde mi-temps de sa finale face au Canada pour s’imposer 38-10.


Les joueurs Français, eux, ont obtenu leur revanche sur les Argentins en marquant trois essais à rien dans les quatre dernières minutes pour signer une large victoire 45-22.



Les Australiennes n’ont pas perdu de vue l’aspect historique du moment pour le rugby. « Nous savions que nous étions sur le point d’écrire l’histoire, que nous finissions en or ou en argent, mais nous avions tellement faim et oui ! Nous venons d’écrire l’histoire, c’est fantastique » a déclaré la co-capitaine Tiana Penitani.

Dominique du Toit a marqué trois essais pour l’équipe sacrée championne olympique de la jeunesse. « Je n’avais jamais rêvé de réaliser un hat-trick » a-t-elle dit, « Nous savions que les Canadiennes étaient très fortes, nous ne sommes pas les plus grandes, mais nous pouvons compter sur notre vitesse et sur notre habileté ».

« Nous l’avons fait ! »

Pour la finale de la compétition masculine, les Français étaient prévenus ! « Après notre victoire face aux Iles Fidji en demi-finale, nous savions que la finale allait être énorme. Nous devions tout donner, notre corps, nos vie, tout ! » s’est exclamé le Français Arthur Retière. « C’était notre revanche puisque nous avions perdu le premier match, et nous savions que nous pouvions le faire. Et maintenant que nous l’avons fait, place à la fête ! »

Avant les finales, les matches pour le bronze ont vu les Iles Fidji et la Chine l’emporter à l’issue de deux rencontre plus serrées.



Pour les Fidjiens, il était également questions d’une revanche après une défaite en poule face au Kenya qu’ils ont dominé 12-0. Dans la « petite finale » féminine, les Chinoises ont ravi leur public en triomphant des américaines, là aussi sur le score de 12-0.

back to top