skip to content
2012 Getty Images
Date
06 juin 2016
Tags
Actu CIO , Rio 2016 , Escrime , Venezuela , LIMARDO GASCON, Ruben

Ruben Limardo, une page d’histoire à Londres…et maintenant Rio ?


Premier champion olympique vénézuélien en 44 ans, premier escrimeur latino-américain sacré aux Jeux en 108 ans, l’épéiste Ruben Limardo est entré dans la légende à Londres ! Mais l’histoire n’est pas finie. Rendez-vous à Rio cet été !

Né à Ciudad Bolivar et amené à la salle d’armes à l’âge de 7 ans par son oncle Rupert Gascon, Ruben Limardo Gascon commence par le fleuret, il tient son arme de la main droite. Mais à 12 ans, il se la fracture en jouant sur une planche à roulettes et poursuit son apprentissage de l’escrime en choisissant une arme plus lourde, plus rigide, et qu’il tiendra de la main gauche : l’épée. En 2005, il est champion du monde junior à Linz. Deux ans plus tard, il bat le Cubain Andres Carrillo 11-10 en finale des Jeux Pan Américains à Rio, puis se qualifie pour les Jeux Olympiques de Beijing 2008 où il est éliminé en 1/16e de finale et prend la 23e place. « Mon rêve est de devenir champion olympique » dit-il à ce moment.

Victoire historique à Londres

Sur la route des Jeux de Londres, Ruben Limardo prend l’or lors des Jeux d'Amérique centrale et des Caraïbes 2010 à Mayagüez (Porto Rico) puis deux médailles d’argent en 2011 (individuel et par équipes) lors des Jeux Pan Américains à Guadalajara 2011, et le voilà sur les pistes de l’ExCel à Londres, le 1er août 2012 pour ses deuxièmes Jeux à trois jours de ses 27 ans.

Pratiquant une escrime entièrement tournée vers l’attaque, Ruben Limardo estoque un à un ses adversaires dans la capitale britannique. En 1/8èmes de finale, il surprend le N°2 mondial suisse Max Heinzer, 15-11. En quarts, l’Italien Paolo Pizzo résiste jusqu’à 12-12, puis ne voit plus le jour, éliminé 15-12. En demi-finale, l’Américain Weston Kelsey est battu 15-9. En finale l’épéiste Vénézuélien déborde son adversaire norvégien Bartosz Piasecki, il mène 14-6, puis, si proche du sacre, le laisse revenir en concédant quatre touches de suite. Il porte la suivante et s’impose 15-10, avant de faire le tour de l’arène avec son drapeau national sous les applaudissements d’un public conquis.

Ruben Limardo Gascon est le premier escrimeur latino-américain à remporter l’or depuis le Cubain Ramon Fonst à Saint-Louis en 1904 ! Il est également le deuxième champion olympique vénézuélien, 44 ans après le boxeur mi-mouche Francisco Rodríguez à Mexico en 1968. Il est le seul médaillé de son pays à Londres, dont il conquit les cœurs le soir de sa victoire en décidant de prendre le métro pour regagner le centre-ville, partageant sa joie avec les passagers à qui il fera toucher sa médaille.

Getty Images
N°1 mondial en 2013, direction Rio

« Je suis venu ici pour remporter l’or et je le dédie à mon pays. Mon but était de concrétiser mon rêve, devenir champion olympique. Je me l’étais fixé quand j’étais enfant ! », dit Ruben Limardo, fêté par des dizaines de milliers de compatriotes à son retour à Caracas quelques jours après son titre olympique.

Fin 2013, médaillé d’argent des championnats du monde de Budapest, il est le N°1 mondial du classement épée de la FIE. En 2014, il doit se faire opérer de son genou droit blessé, puis repart à l’assaut de sa qualification pour les Jeux de Rio où il espère bien renouveler ses exploits !

En 2015, il remporte à l’épée les championnats Pan-Américains à Santiago (Chili) et les Jeux Pan-Américains à Toronto (Canada). Mais ce n’est pas tout ! A Santiago, l’équipe d’Epée vénézuélienne prend la médaille d’argent après avoir atteint la finale face aux Etats-Unis. Ruben Limardo, le sportif que ses compatriotes plébiscitent pour être le porte-drapeau de son pays à Rio, rêve plus loin que la défense de son titre individuel. Il rêve également d’un triomphe collectif en terre carioca. « Ce serait idéal de remporter deux médailles lors d’une seule édition des Jeux d’été. Ce serait si excitant pour nous tous ! ». 

back to top En