skip to content
Getty Images
Buenos Aires 2018

Route et VTT au menu du nouveau format combiné par équipes de cyclisme

La compétition cycliste des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018, qui débute samedi 13 octobre, constituera une expérimentation passionnante combinant des épreuves de route et de VTT conçues pour pousser les coureurs jusqu’à leurs limites.


Pour la première fois, les athlètes concourront dans cinq disciplines : course sur route, contre-la-montre par équipes, critérium, cross-country à élimination et cross-country sur circuit court. Les lauréats émergeront des secteurs dans lesquels ils sont traditionnellement forts, mais aussi en s’attaquant à des disciplines auxquelles ils ne sont pas habitués. Le cyclisme sera donc désormais également un sport d’équipe plutôt qu’une quête de gloire en solitaire. Des duos d’athlètes d’un même CNO participeront à une épreuve combinée par équipes, chez les femmes comme chez les hommes, dans lesquelles chacun accumulera des points au profit de la paire.

La compétition commence par le contre-la-montre par équipes. Les coureurs s’élanceront deux par deux et tenteront de rouler ensemble durant toute la course : le temps enregistré est en effet celui du deuxième coureur à franchir la ligne. La course sur route prévue dimanche 14 octobre sera effectuée avec départ groupé et trois tours de 20 km à boucler.

Les coureurs prendront la direction de sentiers lundi 15 octobre pour le cross-country à élimination. Après un tour chronométré de qualification, les 32 meilleurs coureurs s’affronteront par groupes de quatre concurrents dans des manches. Le format à élimination directe se termine par une petite finale et une grande finale.

Mardi 16 octobre, les coureurs participeront à un cross-country sur circuit court. Vingt coureurs de chaque sexe participeront aux qualifications et les 10 premiers se qualifieront pour la finale.

Getty Images

Enfin, il restera à disputer le critérium, mercredi 17 octobre. Après un départ groupé sur route, les coureurs devront boucler 16 tours d’un circuit court. Tous les quatre tours, un sprint attribuera des points, et les points seront doublés lors du sprint final. Les coureurs peuvent rattraper d’autres concurrents et leur prendre un tour, le vainqueur étant le coureur qui a effectué le plus grand nombre de tours. Les points serviront à départager les ex aequo.

Une fois toutes les courses terminées, il appartiendra ensuite aux organisateurs de calculer le nombre de points combinés obtenus par les équipes et de décerner l’or, l’argent et le bronze à la meilleure équipe féminine et à la meilleure équipe masculine.

Le coureur britannique Sean Flynn est ravi de relever ce défi. « C’est sympa de courir en équipe, alors qu’en général, nous courons en individuel », dit-il. « Je suis très ami avec mon partenaire, Harry Birchill, alors nous gagnerons ou nous perdrons en tant qu’équipe. On va se donner à fond parce qu’on ne voudra pas décevoir l’autre. Je pense que cet élément est vraiment bien et un peu différent. »

Sean Flynn et Harry Birchill sont des vététistes, mais le premier nommé espère qu’ils pourront réaliser une bonne performance sur la route. « Tous les vététistes ne participent pas à des courses sur route, mais ça m’est arrivé parfois et j’espère que cela nous aidera », a indiqué Sean Flynn. « En fait, je pense réellement que ce sera très intéressant d’un point de vue tactique. Certains coureurs sur route n’ont jamais fait de VTT, et ils peuvent très bien sembler vraiment forts dans une épreuve et être à la peine dans une autre. Certaines équipes sont composées d’un vététiste et d’un coureur sur route, afin d’essayer d’en tirer un avantage. Il sera donc amusant de voir comment tout cela se passe. Je pense que ça va rendre les choses sympa. La tête du classement pourrait changer souvent de mains entre les épreuves », a-t-il conclu.

Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir les dernières nouvelles arrow right
back to top En