skip to content

Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic pour un dernier tour de piste sur la scène olympique

Getty Images
Les "Big Three" du tennis mondial se donnent rendez-vous aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Chacun a été déjà médaillé, tous ont connu des fortunes diverses sur cette scène olympique qui leur tient tant à cœur. Federer, Nadal et Djokovic, c'est la légende du tennis en marche, c'est leur dernier tour de piste commun sous le signe des cinq anneaux, c'est avant tout une attraction majeure pour l'an prochain dans la capitale japonaise.

Ils ont tous fièrement défilé en tête de leur délégation drapeau en main lors des cérémonies d'ouverture des Jeux : Roger Federer deux fois (Athènes 2004 et Beijing 2008), Novak Djokovic à Londres en 2012 et Rafael Nadal à Rio en 2016, ce dernier ayant été déjà désigné pour le faire dans la capitale anglaise quatre ans plus tôt avant de devoir renoncer pour cause de blessure. Ils sont les "Big Three" du tennis mondial, ayant remporté à eux trois, depuis 2003, cinquante-cinq tournois du Grand Chelem (20 pour Federer, 19 pour Nadal, 16 pour Djokovic), ne laissant que très peu de joueurs parvenir en finale ou gagner un titre durant cette période. Federer est le recordman de victoires à Wimbledon (huit), Nadal compte un incroyable total de douze succès à Roland Garros, et personne n'a gagné plus d'Open d'Australie que Novak Djokovic (sept).

Getty Images

"Ce n'est vraiment pas, comment dire, une période normale pour le tennis masculin", a déclaré Roger Federer. "Je ne pense pas que nous ayons cru que Novak, Rafa et moi, tous les trois, nous allions nous montrer si solides, si forts sur autant d'années. Je pense d'une part que cette suprématie collective a tout d'abord stoppé beaucoup de joueurs plus jeunes, et d'autre part, je n'en suis pas sûr, mais étaient-ils aussi talentueux que Rafa, Novak et moi ? Peut-être que non.


Tous aussi accordent une importance particulière à représenter leur pays aux Jeux Olympiques, un moment spécial pour ces joueurs qui défendent leurs chances individuellement sur tous les terrains du monde année après année. Tous les quatre ans, ils ont pourtant connu des fortunes diverses sur les courts des Jeux, alors que le Britannique Andy Murray, qui s'est hissé à leur niveau dans les années 2012-2016 (on parlait alors de "Big Four") a réussi à gagner deux titres olympiques en simple à la suite, Londres 2012 et Rio 2016.

Au moment où, sauf blessure ou contretemps, chacun se prépare à tenter une nouvelle fois sa chance à Tokyo 2020, Roger Federer ayant été le dernier, en octobre 2019 à annoncer comme certaine sa participation à 39 ans, retour sur le parcours des "Big Three" aux Jeux.

Deux titres olympiques et un Grand Chelem doré en carrière pour Nadal

Rafael Nadal est le seul des trois à avoir gagné le titre olympique en simple pour réussir le "Grand Chelem doré en carrière", c’est-à-dire s'être adjugé au moins une fois chacun des quatre tournois du Grand Chelem et les Jeux. Chez les hommes, il n'y a que l'Américain André Agassi à avoir réussi le même exploit en gagnant les Jeux de 1996 à Atlanta. "Rafa" a tout juste 18 ans quand il participe à ses premiers Jeux en 2004 à Athènes. Il ne joue pas le simple, mais le double hommes avec Carlos Moya. Ils sont éliminés au premier tour.

Changement de décor à Beijing en 2008 où il se présente en quadruple vainqueur en titre à Roland Garros et tout juste auréolé de son premier succès à Wimbledon où il a vaincu Roger Federer. Sur les courts en dur du Centre national de tennis au sein du parc olympique, il mène un parcours impérial, écartant Novak Djokovic en demi-finale avant de battre le Chilien Fernando Gonzalez pour le titre, 6/3, 7/6, 6/3. Cerise sur le gâteau, il devient pour la première fois numéro un mondial après ces Jeux.

Getty Images

Blessé en 2012, il revient à Rio 2016, où il dispute une demi-finale titanesque, perdue face à l'Argentin Juan Martín Del Potro (7-5, 4-6, 6-7 et plus de trois heures de jeu) avant de céder face au Japonais Kei Nishikori dans le match pour le bronze (2-6, 7-6, 3-6). Mais en compagnie de son ami Marc Lopez, Rafael Nadal s'adjuge son deuxième titre olympique en gagnant la finale du double hommes au terme d’un marathon de 2 h 30 devant les Roumains Horia Tecau et Florin Mergea, en trois sets. "Ça a été une expérience fantastique, et spécialement de gagner avec l'un de mes meilleurs amis. Pour Marc et moi, c’est quelque chose d’inoubliable", confie-t-il alors.

De l'or et de l'argent pour Roger Federer

Roger Federer dispute ses premiers Jeux à 19 ans, à Sydney en 2000. Il atteint les demi-finales où il est battu par l'Allemand Tommy Haas avant de perdre la "petite finale" face au Français Arnaud Di Pasquale. Mais ces Jeux resteront très spéciaux pour lui, puisque c'est là qu'il rencontre Mirka Varvinek, la future Madame Federer et la mère de ses quatre enfants. À Athènes en 2004, alors qu'il survole la saison, il connaît la déception en s'inclinant au deuxième tour devant le Tchèque Thomas Berdych. Il ne dépasse pas non plus ce stade de la compétition en double, associé à Yves Allegro.

Getty Images

Quatre ans plus tard à Beijing, Roger Federer ne connaît toujours pas la réussite attendue en simple où il quitte la compétition en quarts de finale, battu par l'Américain James Blake. Il va ensuite céder sa place de numéro un mondial à Rafael Nadal après un record de 237 semaines au sommet du classement. Toutefois, la paire qu'il forme avec Stan Wawrinka mène un superbe parcours l'emportant sur les frères Bob et Mike Bryan, rois du double mondial, en demi-finale, avant de remporter la médaille d'or en battant les Suédois Simon Aspelin et Thomas Johansson, 6/3, 6/4, 6/7, 6/3. Il atteint enfin son but à sa troisième participation aux Jeux et se montre ivre de bonheur après la balle de match !

Roger Federer vient de s'imposer pour la septième fois à Wimbledon quand il revient moins d'un mois plus tard sur les mêmes courts en gazon pour disputer les Jeux de Londres 2012. En demi-finale, il bataille durant plus de quatre heures face à Juan Martín Del Potro, et sort vainqueur 19-17 au troisième set ! Il arrive affaibli en finale face à Andy Murray qui s'impose 6/2, 6/1, 6/4, mais il est ravi de monter sur le podium avec la médaille d'argent. Roger Federer n'est pas présent à Rio 2016, à cause d'une blessure au genou. Il revient sur le circuit en 2017 et s'adjuge trois nouveaux titres majeurs : Open d'Australie 2017 et 2018, Wimbledon 2017 et un record de 20 titres du Grand Chelem.

Le bronze au premier coup pour Novak Djokovic et puis…

Novak Djokovic dispute ses premiers Jeux à 21 ans, à Beijing en 2008. À ce point de sa carrière, il vient de remporter son premier titre majeur : l'Open d'Australie, en janvier, et sur la scène olympique, la médaille de bronze est au bout de son parcours. Sorti en demi-finale par Rafael Nadal, il s'impose dans le match pour la troisième place face au tombeur de Federer en quarts, James Blake, 6/3, 7/6. Et c'est tout pour l'instant pour l'actuel numéro un mondial, le joueur parvenu en 2019 à seize titres du Grand Chelem en s'imposant à Melbourne et à Wimbledon au terme d'une finale épique remportée 13-12 au "super tie-break" du cinquième set devant Roger Federer le 14 juillet dernier.

Getty Images

En effet, sur la scène olympique, le joueur serbe tombe deux fois sur le même os, Juan Martín Del Potro : À Londres 2012, battu en demi-finale par Andy Murray il est dominé par le joueur argentin pour le podium, 7/5, 6/4. À Rio 2016, "Delpo", de retour d'une longue blessure élimine le "Djoker" dès le premier tour, en deux tie-breaks (7/6, 7/6). Ce dernier se montre très digne dans la défaite : "Je suis très triste de perdre si tôt, mais en même temps, je suis content pour Juan Martín. Il a tellement lutté pour revenir !"

Rendez-vous à Tokyo

Si Rafael Nadal a réalisé le Grand Chelem doré en carrière, Novak Djokovic et Roger Federer qui se sont eux aussi imposés à plusieurs reprises dans chacun des tournois du Grand Chelem, ont encore à accomplir cet exploit, et le théâtre des Jeux 2020 est sans doute leur dernière chance d'y parvenir.

En octobre 2019, Novak Djokovic s'impose dans le tournoi de Tokyo disputé à l'Ariake Coliseum, site des Jeux 2020. "La surface convient bien à mon jeu, et le site est magnifique", indique-t-il. "Avant tout, je tenterai d'être prêt pour disputer les Jeux de Tokyo en grande forme. La dernière fois, j'étais blessé et en mauvaise condition. Je vais tenter d'aller en finale et d'aller plus loin qu'à Beijing en 2008. Je me battrai pour l'or. Les Jeux sont toujours dans mon cœur, et c'est si spécial de représenter mon pays dans un évènement sportif historique !"

Même passion olympique pour Roger Federer : "J'ai porté le drapeau deux fois pour la Suisse, à Athènes et à Beijing. J'ai de l'or et de l'argent, j'adorerais jouer à nouveau, je suis donc très impatient ! Ce seront mes cinquièmes Jeux. J'espère que je serai en bonne santé, pas comme à Rio ! J'ai tellement hâte d'être à  Tokyo…"


Nadal n'est pas en reste : "Tout le monde sait ce que les Jeux Olympiques représentent pour moi, et je ferai tout mon possible pour essayer de me préparer de la meilleure façon qui soit."

Bien sûr, il n'y a pas que les "Big Three" parmi les joueurs susceptibles de s'imposer en simple à Tokyo 2020. Mais les voir tous les trois en action, tous les trois en même temps très certainement pour la dernière fois dans le plus grand évènement sportif du monde, sera à n'en pas douter l'une des attractions à ne manquer sous aucun prétexte l'an prochain !

back to top En