skip to content
Date
15 sept. 2015
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Canoë sprint

Rio salue les stars du canoë

Le lagon Lagoa, situé au cœur de la zone sud de Rio de Janeiro, a servi de toile de fond exceptionnelle au Challenge international Aquece Rio de canoë sprint.


En quête de billets pour les Jeux Olympiques de l’été prochain, Artsem Kozyr et Volha Khudzenka ont souligné l’emprise récente exercée par les pagayeurs de la Biélorussie en s’imposant respectivement dans le C1 200m masculin et le K1 500m féminin. Kozyr, récemment sacré champion du monde à Milan (ITA), apparaît donc d’ores et déjà comme l’un des grands favoris pour le titre, l’an prochain à Rio.

L’autre étoile montante au firmament du sport est le Tchèque Martin Fuksa, 22 ans, qui a relevé le défi de taille lancé par Sebastian Brendel (GER), champion olympique de 2012, pour décrocher la victoire dans le C1 1 000 m. Il a doublé ce triomphe un peu plus tard d’une troisième place dans le sprint C1 200m.

Par ailleurs, le Portugais Fernando Pimenta est ressorti du lot au sein d’un plateau du K1 1 000 m masculin relevé. Il a devancé en effet le champion du monde en titre, Rene Holten Poulsen (DEN), et l’ancien champion du monde Max Hoff (GER).

Dans le K2W 500 m féminin, les Hongroises Gabriella Szabo et Danuta Kozak ont affiché leur classe en réussissant un retour prodigieux pour rattraper les Allemandes Franziska Weber et Tina Dietze.

Dans le K2 200m masculin, les Allemands Ronald Rauhe et Tom Liebscher ont obtenu l’or aux dépens des paires hongroise Sandor Totka et Peter Molnar, et lituanienne Aurimas Lankas et Edvinas Ramanauskas.

Lors de l’ultime journée de compétition, la championne d’Europe française Sarah Guyot a montré son talent en gagnant le K1 200 m féminin devant la multiple vice-championne du monde Marta Walczykiewicz (POL).

Sur la même distance, mais chez les hommes, le Lituanien Ignas Navakauskas est monté pour la première fois sur un podium international en signant une victoire éblouissante sur le double champion du monde néerlandais Mark De Jonge.

Quant à la République tchèque, elle a poursuivi son brillant parcours par l’intermédiaire de Jaroslav Radon et Filip Dvorak qui ont coiffé sur le fil, au terme d’un C2 1 000 m serré, les duettistes russes Victor Melantyev et Vladislav Chebotar de moins de trois centièmes.

Enfin, un peu plus tôt le même jour, les Danois Rene Poulsen et Jensen Boe se sont bien repris après leur prestation décevante des Championnats du monde en gagnant le K2 1 000 m masculin devant Zoltan Kammerer et Tamas Szalai (HUN).

 

back to top