skip to content
Getty Images
Date
03 mai 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Handball

Rio 2016 : l’Arena Future prête pour le combat de titans


Tous les regards de la planète handball se sont tournés récemment vers l’Arena Future du parc olympique de Barra, qui a été doublement à l’honneur : non seulement elle a abrité une épreuve test officielle en vue de Rio 2016, mais de plus le tirage au sort des tournois olympiques de cette année s’y est déroulé.

Dans la foulée du tirage au sort effectué le 29 avril, quatre clubs brésiliens ont inauguré le site les 30 avril et 1er mai. L’épreuve a servi à tester la surface de jeu, le système de marque et le tableau d’affichage, les officiels techniques et les volontaires. Une répétition générale que le site a effectuée haut la main.

Getty Images

Auparavant, le tirage au sort des compétitions olympiques masculines et féminines, qui commenceront le 6 août et concerneront chacune 12 équipes, a produit un véritable engouement.

Dans la compétition féminine, les hôtes brésiliennes – qualifiées d’office et qui ont pu choisir leur groupe, ont fait un choix audacieux en optant pour le groupe A, dans lequel évolueront également la Norvège, championne olympique, du monde et d’Europe en titre. Elles retrouveront également l’Espagne et le Monténégro, qui occupaient les deux autres marches du podium à Londres 2012. L’Angola et la Roumanie compléteront ce groupe A.

Le Brésil, champion du monde en 2013, défendra chèrement sa peau à domicile et Morten Soubak, son entraîneur danois, estime que ses joueuses ont toutes les raisons d’être confiantes.

« Je suis sûr que nous sommes prêts pour bien attaquer les Jeux Olympiques, déclare le technicien scandinave. J’espère que le fait d’évoluer à domicile jouera en notre faveur. Nos joueuses aiment jouer au Brésil. »

Elles auront d’entrée l’occasion de juger si la médaille d’or est dans leurs cordes, puisqu’elles disputeront leur premier match contre la Norvège qui s’est imposée coup sur coup aux Jeux olympiques, puis aux championnats du monde et d’Europe.

Dans le groupe B, les Pays-Bas seront opposés à la République de Corée, championne d’Asie, l’Argentine, la Suède, la Russie et la France.

Parallèlement, dans la compétition masculine, les deux équipes qui dominent le handball olympique masculin depuis vingt ans, la France et la Croatie, évolueront côte à côte dans le groupe A. À elles deux, elles ont enlevé quatre titres olympiques (Beijing 2008 et Londres 2012 pour la France, Atlanta 1996 et Athènes 2004 pour la Croatie).

Elles seront accompagnées dans ce groupe A, qualifié de « groupe de la mort », par le Danemark, battu par la France en finale des championnats d’Europe 2014 et champion d’Europe en 2012, et par le Qatar, puissance montante du handball, qui a terminé vice-champion du monde en 2015 derrière la France. La Tunisie et l’Argentine feront également partie de ce groupe.

Getty Images

Le Brésil, pays organisateur, a choisi le groupe B dans lequel il affrontera la Suède, vice-championne olympique à Londres 2012, et l’Allemagne, surprenante championne d’Europe en titre. La Pologne, la Slovénie et l’Égypte compléteront le groupe.

back to top En