skip to content
Rio2016
Date
27 juil. 2016
Tags
Actu CIO , Rio 2016

Rio 2016 dépasse les frontières du Brésil grâce à un programme éducatif

Les Jeux Olympiques se déroulent sur seulement 16 jours, mais Rio 2016 est aussi l’occasion de nouvelles expériences et relations qui perdureront bien après cette année et au-delà des frontières brésiliennes.

Grâce au programme éducatif de Rio 2016, appelé Transforma, plus de 6 millions d’élèves dans plus de 12 000 écoles du Brésil et d’autres pays ont pu découvrir un nouveau sport pour la première fois. Lancé en 2013 dans 15 écoles de Rio de Janeiro, ce programme comprend des cours, des séances d’entraînement ainsi que des festivals sportifs où petits et grands peuvent s’initier à une nouvelle discipline.

L’un de ces festivals s’est tenu au complexe sportif de Rocinha, attirant des spectateurs du quartier voisin de São Conrado mais aussi de la favela de Rocinha à Rio.

Janderson Wagner, 41 ans, un ancien athlète de volleyball assis amputé de la jambe gauche qui jouait pour le club Vasco de Gama, est venu participer à la promotion du sport paralympique.

« Je veux encourager à la fois les enfants et toutes les personnes souffrant de handicap à rejoindre les équipes de volleyball assis ou même à en former de nouvelles », a-t-il déclaré.

Providencia, la plus ancienne favela de Rio, a également accueilli un festival Transforma où les enfants ont pu s’essayer au tennis, au golf, à l’escrime ou encore à la planche à voile au centre sportif voisin de Vila Olimpica.

© Getty Images

« J’aime le sport depuis que je suis petite, confie Ionara Santana, 12 ans. Aujourd’hui j’ai testé le golf pour la première fois et plus tard j’aimerais essayer le tennis de table. C’est tellement mieux que de rester à la maison à ne rien faire. Ici, tout le monde peut faire du sport, quels que soient son âge, sa taille, ses origines ou sa couleur de peau. »

Le principal objectif du programme est d’élargir l’éventail de sports pratiqués par les enfants brésiliens au-delà des disciplines les plus répandues, à savoir le football, le volleyball et le basketball. 

Mais Transforma est également une initiative internationale, puisque 17 écoles de Rio sont jumelées avec des établissements de pays ayant un consulat basé dans la ville olympique. Lors du premier échange, chaque école a offert à son établissement partenaire une boîte dont le contenu devait représenter la culture de son pays.

« Il y avait des drapeaux, des recettes de cuisine et même un maillot de l’équipe de foot de Flamengo », se souvient Vanderson Berbat, responsable pédagogique de Rio 2016.

Le jour convenu, les consulats ont récupéré les boîtes pour les échanger avec celles de leur pays. L’école Pedro Alvares Cabral de Copacabana, un quartier où se dérouleront certaines épreuves de Rio 2016, était jumelée avec les Pays-Bas. Patricia Broers, attachée culturelle des Pays-Bas, confie que les stroopwafels, les célèbres gaufres fourrées néerlandaises, furent les premières sélectionnées pour représenter le pays. Les élèves durent ensuite réaliser une vidéo décrivant les sports les plus populaires dans leur pays.

Rio 2016

M. Berbat ajoute : « Il ne s’agit pas seulement de leur faire découvrir de nouveaux sports, mais aussi de leur transmettre les valeurs olympiques. »

Au terme du programme, les représentants des écoles et des consulats ont assisté à une présentation spéciale au Musée d’art de Rio, où les écoles ont reçu une flamme olympique.

Les liens tissés cette année devraient perdurer par le biais d’un jumelage entre Rio et une école japonaise, tandis que le cycle olympique s’approche de Tokyo 2020.
back to top En