skip to content
JOJ

Revivez les cinq performances les plus sensationnelles d’athlètes féminines des JOJ

Elles ouvrent la voie pour marquer la célébration annuelle de la Journée internationale des femmes le 8 mars, olympic.org revient sur cinq athlètes féminines qui ont le plus marqué les Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ).

Six médailles d’or

Getty Images

La Chinoise Tang Yi souffrait d’une dent de sagesse enflammée lorsqu’elle est arrivée aux premiers JOJ à Singapour en 2010, mais l’adolescente a lutté contre la douleur pour devenir l’athlète la plus couronnée de succès à ces Jeux avec six remarquables médailles d’or.

La nageuse de 17 ans a entamé sa ruée vers l’or le premier jour des compétitions à la piscine du centre olympique de la jeunesse de Singapour avec une victoire dans le relais mixte 4 x 100m nage libre et, deux jours plus tard, dans le 100m nage libre individuel. Le cinquième jour, Yi remporte les finales du 200m nage libre et du relais 4 x 100m nage libre et, le dernier jour, elle est couronnée dans le 50m nage libre et le relais mixte 4 x 100m quatre nages.

Getty Images

Sa moisson d’or n’était pas loin d’égaler celle de Michael Phelps et son fameux record olympique de huit médailles remportées lors d’une seule et même édition des Jeux, à savoir Beijing en 2008, mais Yi a reconnu qu’elle était la première surprise après ses exploits. “Je n’étais pas certaine de pouvoir gagner l’or”, dit-elle. “J’ai juste donné le meilleur de moi-même. L’ambiance était électrique. Tout le monde voulait donner le meilleur de soi.”

Une athlète qui apprend vite

Getty Images

Franziska Preuss ne faisait de la compétition en biathlon que depuis deux ans lorsqu’elle a été sélectionnée pour représenter l’Allemagne aux premiers JOJ d’hiver à Innsbruck en 2012. Ses parents l’avaient encouragée à se mettre à ce sport à l’âge de 15 ans et Preuss a tout de suite montré un talent naturel.

L’adolescente a balayé pratiquement toutes ses concurrentes en Autriche, avec une médaille d’or dans le sprint à Seefeld Arena. Elle a aussi été couronnée championne des relais mixtes en biathlon et en ski de fond. Seule une magnifique performance de la Russe Uliana Kaysheva dans la poursuite, qui a relégué Preuss à la deuxième place, l’a privée d’une quatrième médaille d’or, mais elle était tout de même l’athlète la plus couronnée de succès à ces JOJ.

Getty Images

“J’ai beaucoup appris à Innsbruck, par exemple comment gagner devant une foule immense ou encore comment gérer les médias”, dit-elle. “J’ai décidé après cela de vraiment repousser mes limites car dans ma tête, les Jeux Olympiques sont une priorité constante.”

Un triomphe historique

Getty Images

Une nouvelle page de l’histoire a été écrite aux JOJ d’hiver d’Innsbruck 2012 lorsque les athlètes féminines ont participé pour la première fois aux Jeux Olympiques à une épreuve de saut à ski, et c’est la Japonaise Sara Takanashi qui a inscrit son nom dans les livres des records en remportant la compétition féminine. L’athlète de 15 ans a décroché l’or grâce à un saut de 76,5 mètres.

Getty Images

Quatorze athlètes féminines de 14 pays ont pris part à cette épreuve historique en Autriche. L’Allemande Katharina Althaus a décroché l’argent tandis que la Slovène Urša Bogataj a terminé troisième.

Records battus

Getty Images

Décrocher six médailles d’or durant une seule et même édition des Jeux Olympiques est déjà un exploit remarquable en soi, mais établir dans la foulée trois records du monde est carrément spectaculaire et c’est exactement ce qu’a réalisé l’incroyable nageuse chinoise Shen Duo aux JOJ de Nanjing 2014.

L’adolescente à l’esprit conquérant a remporté l’or dans les finales du 100m et du 200m nage libre, établissant même un record du monde junior de 53,84 secondes dans la première distance. Elle a également contribué à établir de nouveaux records du monde juniors lorsque la Chine a remporté le relais mixte 4 x 100m nage libre et le relais 4 x 100m quatre nages. Enfin, elle a terminé sa moisson d’or avec une victoire dans le relais 4 x 100m nage libre et le relais mixte 4 x 100m quatre nages.

En reconnaissance de ses exploits, il a été demandé à Duo de prononcer un discours au nom de tous les athlètes des JOJ lors de la cérémonie de clôture. “Je promets de devenir une ambassadrice du sport et des valeurs olympiques”, a-t-elle dit, “et une véritable championne sur l’aire de compétition et en dehors.”

Une affaire de famille

Getty Images

La patineuse de vitesse néerlandaise Sanneke De Neeling était la star incontestée de la compétition féminine aux JOJ d’hiver d’Innsbruck 2012, décrochant deux médailles d’or et une d’argent au Olympia Eisschnellaufbahn.

De Neeling avait tout juste 15 ans lorsqu’elle est montée sur la patinoire en Autriche, s’adjugeant les titres du 3 000m et du départ groupé, ainsi que l’argent dans le 1 500m. Un succès rare pour une athlète européenne dans une compétition autrement dominée par les Japonaises et les Sud-coréennes.

Getty Images

Sa victoire à Innsbruck a été suivie de près par son grand-père octogénaire, l’homme qui lui a insufflé l’amour du sport. “Mon grand-père est ici”, dit-elle. “J’avais six ans lorsqu’il m’a emmenée à la patinoire pour la première fois. J’y ai fait mes premières glissades et j’ai tellement aimé que j’ai décidé de continuer.”

back to top En