skip to content
Date
01 juil. 2011
Tags
Actu CIO

Réunion de travail entre le CIO et les CNO des Antilles néerlandaises, d’Aruba et des Pays-Bas


Le 30 juin 2011, le CIO a tenu à Lausanne une réunion constructive avec les Comités Nationaux Olympiques (CNO) des Antilles néerlandaises, d’Aruba et des Pays-Bas. Le territoire des Antilles néerlandaises a été officiellement dissous le 10 octobre 2010, ce qui a conduit par la suite à s’interroger sur la fonction et l’avenir du CNO.

Cette réunion avait pour principal objectif d’examiner la situation du point de vue opérationnel et les conséquences pratiques des décisions de la commission exécutive du CIO sur le cas des Antilles néerlandaises, lesquelles seront soumises à l’approbation de la Session du CIO la semaine prochaine à Durban, Afrique du Sud.

Les points suivants ont été discutés :

1.     Comment faire sur le plan pratique pour que les athlètes des cinq îles qui formaient les “Antilles néerlandaises” participent, s’ils sont admis, aux Jeux Olympiques de 2012 à Londres en tant qu’athlètes indépendants, sous la bannière olympique.

2.     La structure administrative provisoire issue du CNO des Antilles néerlandaises qui fonctionnerait jusqu’à la fin des Jeux Olympiques de 2012 sous la supervision du CIO et avec l’assistance technique et financière du CIO,  selon la décision qui sera entérinée la semaine prochaine par la Session du CIO. Cette entité serait l’interlocuteur du CIO durant la période de  transition pour toutes les opérations techniques visant à la mise en œuvre du point 1              ci-dessus ainsi que pour les discussions sur l’avenir, en étroite collaboration avec les CNO d’Aruba et des Pays-Bas.

La question de la participation au niveau continental et régional des athlètes des cinq îles qui formaient auparavant les “Antilles néerlandaises” a également été abordée. Il a été convenu que toutes les parties concernées exploreraient les diverses options dans le but ultime de préserver les intérêts des athlètes dans la mesure des possibilités.

Tags Actu CIO
back to top