skip to content
Korea Sport and Olympic Committee (KSOC)
Date
17 mars 2017
Tags
Actu CIO , Éthique

Réunion CIO-INTERPOL en République de Corée pour promouvoir l'intégrité du sport en prélude aux Jeux de PyeongChang 2018

Le Comité International Olympique (CIO) et INTERPOL se sont réunis cette semaine à Séoul, République de Corée, dans le cadre des initiatives menées pour promouvoir et préserver l'intégrité du sport auprès de leurs partenaires nationaux en prélude à l'accueil des Jeux Olympiques d'hiver de 2018.

La réunion, qui s'inscrit dans le droit fil de l'Agenda olympique 2020, a eu lieu en début de semaine avant la réunion de la commission exécutive du CIO à PyeongChang. Elle a rassemblé des spécialistes de la prévention de la manipulation des compétitions au niveau national, à savoir des représentants des agences de répression, du bureau du procureur fédéral, du comité d'organisation des Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018 (POCOG), du Comité National Olympique sud-coréen, des fédérations nationales de sport et de la Commission nationale de contrôle des jeux.

Alors que son pays se prépare à accueillir les Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018, le président du CNO, Kee-Heung Lee, a ouvert la séance en rappelant qu'il était important que le monde entier comprenne bien la nécessité de défendre l'intégrité du sport.

"Il est impératif de créer dans les plus brefs délais un environnement propice au sport intègre", a déclaré M. Lee. "Il est urgent à l'heure actuelle que les organisations sportives se rassemblent pour éradiquer toutes les formes d'injustice dans le sport."

M. Lee a redit la volonté de son pays de restaurer la confiance du public dans le sport, mettant en avant les travaux du Centre pour un sport propre créé par le CNO afin de promouvoir des politiques sportives justes et transparentes.

Durant la réunion, les participants ont évoqué la mise en place d'une unité conjointe chargée de recueillir des renseignements sur l'intégrité afin de protéger les Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018. Cette unité pourrait également constituer un legs durable et mettre le sport coréen à l'abri des atteintes portées à l'intégrité.  

Parmi les autres sujets abordés, citons les mécanismes existants pour l'établissement d'un cadre national coordonné et l'identification des moyens pour surmonter les obstacles à la coopération intersectorielle afin de mener des enquêtes efficaces. Des exercices pratiques tirés de scénarios réels ont permis aux participants de découvrir comment le mouvement sportif, les agences de répression ainsi que les opérateurs et les organes de régulation des paris peuvent coopérer sur le plan opérationnel.

Un partenariat pour lutter contre la manipulation des compétitions et protéger l'intégrité du sport

En janvier 2014, le CIO et INTERPOL ont signé un protocole d'accord. Depuis, les deux organisations travaillent sur plusieurs initiatives communes, parmi lesquelles le renforcement de la collaboration pendant les Jeux Olympiques et l'organisation au niveau international d'ateliers sur les risques inhérents aux arrangements de matches, la manipulation des compétitions et la corruption y afférente, en partenariat avec les Comités Nationaux Olympiques (CNO), les Fédérations Internationales (FI) et nationales de sport, les agences de répression, les autorités gouvernementales et les organes de régulation des paris.

En savoir plus sur les efforts déployés par le CIO pour la protection de l'intégrité du sport ici.

back to top En