skip to content
2016 Getty Images
Date
06 août 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Basket , Venezuela

De retour aux Jeux, les basketteurs vénézuéliens vIsent haut !

L’équipe masculine du Vénézuela n’a peut-être pas les joueurs les plus grands à Rio, mais cela n’empêche pas l’équipe sud-américaine de rêver de crever le plafond pour sa première apparence sur la scène olympique depuis Barcelone en 1992.

La campagne olympique du Vénézuela démarre samedi 6 août dans le groupe A du premier tour, face à la Serbie, finaliste des championnats du monde FIBA 2014 et ce sera encore plus difficile pour leur deuxième rencontre où ils affronteront les double tenants du titre américains. Pour rendre les choses encore plus ardues, ils rendent une moyenne de 5cm en hauteur par rapports aux stars de la NBA.

Malgré ce désavantage, les Sud-Américains, de retour aux Jeux après 24 ans d’absence, sont déterminés à faire sentir leur présence, comme le meneur vétéran John Cox l’explique : « On ne joue pas trop vite. On joue la défense. Notre jeu est physique parce que nous sommes petits ».

Cox, qui est un des joueurs les plus petits de son équipe (1,96m) ajoute : « nous allons tout donner. Nous allons être défensifs à chaque match, et nous serons très physiques » . S’être qualifié pour les Jeux de Rio est déjà un accomplissement en soi pour le Vénézuela, qui occupe la 22e place du classement mondial. L’équipe a obtenu sa place en remportant la finale des championnats FIBA des Amériques en septembre 2015.

© Getty Images
Objectif quarts de finale !

« Je ne pensais pas que nous y arriverions. C’est ce qui rend les chose tellement irréelles aujourd’hui » dit Cox, enfant de Caracas, qui a grandi aux Etats-Unis et habite à Las Vegas. « Nous somme si anxieux de commencer et de prendre notre envol. Je ne croyais pas que cela se produirait ». Vainqueurs surprise de l’Argentine 76-71, pour la victoire continentale l’an dernier, les joueurs Vénézuéliens se fixent pour but d’atteindre ici les quarts de finale, mais une rude bataille s’annonce dans ce groupe A qui compte aussi la France, la Chine et l’Australie. Leurs cinq adversaires sont tous mieux classés qu’eux.

Pour préparer leur défi olympique, Cox et ses coéquipiers ont joué des matches de préparation cinq étoiles face aux USA, à l’Espagne et à la Lituanie, les trois meilleures équipes du monde au classement FIBA. Bien que battus 80-45 par les Américains ils peuvent être fiers de leur résultat, dans la mesure où Carmelo Anthony, Kevin Durant et consorts ont marqué au minimum 106 points dans chacun de leurs quatre autres matches de préparation, face à l’Argentine, la Chine (deux fois) et le Nigéria.

En contemplant la tâche qui s’annonce, Cox, 35 ans, explique : « Il faut vraiment, vraiment jouer au plus haut niveau. ll ne faut pas rendre le ballon. Il faut évoluer au top. Sinon, on n’arrivera même pas à se rapprocher. Il faut que nous jouions notre meilleur basket pour espérer gagner ces matches ».

back to top En