skip to content
Date
21 déc. 2012
Tags
Londres 2012 , Actu CIO

Retour sur les Jeux Olympiques de 2012 à Londres

De toute évidence, les Jeux de 2012 à Londres ont offert un spectacle de prouesses sportives qui ont saisi la capitale britannique cet été, unissant le monde entier durant deux semaines et mobilisant partout jeunes et moins jeunes.

Quelque temps déjà avant l’arrivée en juillet des premiers athlètes au village olympique avaient débuté l’attente et l’enthousiasme. Le 18 mai, la flamme olympique touchait les Îles britanniques donnant ainsi le départ à un relais qui a serpenté à travers l’ensemble du pays, ce qui a permis à tous de partager l’occasion. Huit mille personnes ont été au cœur de cette manifestation, depuis des légendes sportives comme les olympiens Dame Kelly Holmes et Sir Steve Redgrave jusqu’à tous ceux qui avaient été désignés pour leur action au service de leur communauté.

Puis cinq anneaux d’acier ont été forgés et assemblés pour créer le symbole olympique sous la baguette de Danny Boyle durant la cérémonie d’ouverture, déclenchant une ferveur électrique qui s’est répercutée à travers l’ensemble du globe connectant les gens de tous les coins de la Terre durant les deux semaines suivantes.

Les athlètes de 204 Comités Nationaux Olympiques ont fait leur entrée, ce qui a entraîné des tonnerres d’applaudissements et autres vagues sonores atteignant des niveaux sans précédents à mesure que tombaient les records et qu’étaient réalisées d’exceptionnelles performances. Sur la piste, le deuxième triplé d’Usain Bolt [médaille d’or du 100 m, 200 m et du relais 4 x 100 m pour la deuxième fois], l’inoubliable 800 m de David Rudis et autres exploits des favoris du pays hôte comme Jessica Ennis et Mo Farah ont passionné la foule des 80 000 spectateurs du Stade olympique.
 
Dans la piscine, Michael Phelps a gracieusement exécuté sa sortie définitive des eaux olympiques en portant son palmarès au chiffre record de 22 médailles, dont 18 d’or. Au vélodrome, Sir Chris Hoy a décroché six médailles d’or et est ainsi devenu l’olympien britannique le plus décoré de l’histoire tandis que l’Ougandais Stephen Kiprotich remportait le marathon, ultime compétition de ces Jeux.

La répercussion positive de l’organisation des Jeux Olympiques se ressentira dans la capitale britannique durant les décennies à venir grâce à la régénération de tout un quartier londonien et le legs créé par des stades et autres équipements dernier cri comme le vélodrome et le centre aquatique. Mais l’événement a également été un catalyseur de changements sociaux dans l’ensemble du Royaume-Uni grâce à de nombreuses initiatives mises en place pour capitaliser sur l’enthousiasme généré et inciter les gens à participer.

Londres 2012, ce sont des Jeux Olympiques qui ont dépassé les frontières du sport à tous les niveaux dans le monde entier et on n’est pas prêts de les oublier!

 

back to top