skip to content
Date
09 nov. 2007
Tags
Actu CIO , BRUSNIKINA, Olga

Renversante Olga

Celle qui fête ses 29 ans aujourd'hui virevolte dans l’eau depuis l'âge de 9 ans. Elle est si à l’aise dans l’eau qu’elle s’y sent comme chez elle. "J'ai l'habitude de vivre la tête en bas et les pieds en haut". La jeune moscovite n'a jamais eu peur de se mouiller. Dès ses premières compétitions juniors, Olga Brusnikina danse, tournoie, plonge, saute, élance une jambe, plie un bras, incline un visage, offre un sourire, un regard qui l'emmèneront jusqu'aux Jeux Olympiques.

À une marche du podium

En 1996, Olga Brusnikina arrive à Atlanta avec ses sept coéquipières pour se mesurer aux meilleures nageuses en natation synchronisée par équipe qui apparaît pour la première fois au programme des Jeux Olympiques. Exclusivement féminine lors des rencontres olympiques, cette discipline est trompeuse. À voir évoluer si gracieusement et harmonieusement les huit naïades de chaque équipe, confortablement assis sur son siège, les spectateurs pourraient croire la chose facile. Il n’en est rien : la natation synchronisée, mélange de gymnastique, de danse et de natation, demande tout à la fois puissance et grâce, souplesse et endurance, sens artistique et précision. La nageuse doit savoir se repérer et se placer dans l’eau, tête en haut comme tête en bas, selon la chorégraphie établie; elle doit savoir se synchroniser avec la musique et ses partenaires et, surtout, avoir une parfaite maîtrise de sa respiration. Le tout avec le sourire, parfaitement peignée et maquillée.

Pour leur première compétition olympique, la sirène russe et ses consoeurs finissent à la 4e place derrière les Japonaises (3e), les Canadiennes (2e) et les Américaines (1ère), grandes nations de la discipline.

Au centre du podium

Autre temps autre lieu. À Sydney, la jeune Olga de 22 ans est double championne olympique. Elle remporte d’abord une médaille d’or en duo avec Maria Kisseleva. Le duo effectue son ballet libre au rythme original des tambours japonais empruntant la gestuelle du karaté. Cette démonstration leur vaudra la note maximum de 10 en technique et en artistique. Trois jours après cette première victoire, Olga retrouve ses coéquipières et le bassin du Centre olympique aquatique pour l'épreuve par équipe. Dans un ballet de figures ensorceleuses renforcé par la musique d’Une nuit sur le mont Chauve de Modest Mussorgsky, les nageuses russes offrent un spectacle qui envoûte toute l'assemblée, aussi bien le public que les juges. Et c’est une deuxième médaille d'or pour Olga.

Aux Jeux d’Athènes en 2004, grâce à une chorégraphie avec, en clin d’œil, la formation des anneaux olympiques et un enchaînement endiablé de vrilles, culbutes, flamencos et portés, Olga s’assure une troisième médaille d’or dans l’épreuve par équipe.

Olga l’ambassadrice

Si Olga Brusnikina se retire de la compétition après les Jeux d’Athènes, elle ne quitte pas la scène olympique pour autant puisqu’en 2007, elle entre à la commission des athlètes de l’association des Comités Olympiques Européens (COE). Il est certain que la triple championne olympique ne manquera pas de souffle dans sa nouvelle mission d’ambassadrice des athlètes.

Profil

Olga BRUSNIKINA - Natation synchronisée - Russie

BRUSNIKINA Olga

back to top En