skip to content
IOC/Philippe Woods

Rencontre entre le président du CIO et les officiels de l'équipe olympique des réfugiés en prélude aux Jeux de Rio 2016


Le président du Comité International Olympique (CIO), Thomas Bach, a rencontré aujourd'hui pour la première fois les entraîneurs, médecins et officiels qui encadreront l'équipe olympique des réfugiés lors des Jeux Olympiques de Rio 2016 cet été. 
La chef de Mission, Tegla Loroupe (Kenya), et la chef de mission adjointe, Isabela Mazão (Brésil), dont le nom a été proposé par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), lequel apporte son soutien au CIO dans le cadre de ce projet, conduiront une équipe composée de cinq entraîneurs et cinq autres officiels qui seront chargés de répondre aux besoins techniques des athlètes. 

Le président Thomas Bach a rappelé aux officiels d'équipe que cette démarche novatrice laisserait une marque indélébile dans l'histoire olympique. 

IOC/Philippe Woods
"Il n'y a jamais eu d'équipe de ce genre jusqu'ici – le CIO n'avait jamais constitué une telle équipe; c'est un événement totalement inédit, sans précédent", a déclaré le président du CIO. "L'équipe olympique des réfugiés symbolise le véritable esprit de l'Olympisme. Nous voulons donner à ces athlètes réfugiés un foyer, nous voulons leur offrir les mêmes chances qu'à tous les autres athlètes. Nous voulons dire à la planète tout entière que ces athlètes réfugiés, à l'instar de tous les réfugiés, peuvent être une source d'enrichissement et qu'ils incarnent à la perfection l'esprit olympique." 

Tegla Loroupe, triple olympienne et ancienne détentrice du record du monde du marathon, a confié pour sa part : "Cette équipe olympique des réfugiés redonnera espoir à ceux qui ont perdu tout espoir. Ces athlètes nous unissent et sont un symbole non seulement pour le sport, mais aussi pour le monde tout entier. La question des réfugiés n'est pas nouvelle, mais cette équipe nous rappelle notre humanité."

Les officiels suivants encadreront l'équipe olympique des réfugiés : 

• M. Robert Mutsauki (administrateur de l'équipe) 
• Mme Eunice Hasango (administratrice de l'équipe et entraîneur assistant – Centre d'entraînement des athlètes réfugiés Tegla Loroupe) 
• Mme Sophie Edington (attachée de presse/responsable commerciale/porte-parole) 
• M. Carlo Edoardo Bagutti (médecin) 
• M. Bruno Paillat (physiothérapeute) 
• M. Geraldo de Moraes Bernardes (entraîneur de Popole Misenga et Yolande Bukasa Mabika) 
• M. Joseph Domongole (entraîneur – Centre d'entraînement des athlètes réfugiés Tegla Loroupe) 
• M. Yves Göldi (entraîneur de Yonas Kinde) 
• M. Sven Spannekrebs (entraîneur de Yusra Mardini) 
• Mme Carine Verbauwen (entraîneur de Rami Anis). 

IOC/Philippe Woods

Mardi, le président du CIO s'était entretenu de l'équipe olympique des réfugiés avec Filippo Grandi, Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés. Plus tôt dans le mois, à l'occasion d'un déplacement au Brésil, le président Thomas Bach s'était rendu dans le village olympique de Rio 2016 en compagnie de deux membres de l'équipe. Accompagné des judokas Popole Misenga et Yolande Bukasa Mabika, le président du CIO avait visité les chambres qu'ils occuperont pendant les Jeux Olympiques de Rio 2016 du 5 au 21 août prochain. Les deux athlètes sont originaires de la République démocratique du Congo et vivent maintenant au Brésil après avoir obtenu le statut de réfugié. 

Cliquez ici pour de plus amples informations sur l'équipe olympique des réfugiés.

back to top En