skip to content
Le président du CIO, Thomas Bach et le premier ministre japonais Shinzo Abe IOC/Greg Martin
Date
19 oct. 2016
Tags
Tokyo 2020 , Actu CIO , Japon

Rencontre entre le président du CIO et le premier ministre japonais, Shinzo Abe

Les discussions ont porté sur les préparatifs des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 et le déplacement de certaines épreuves dans la région touchée par le tsunami.


Le premier ministre japonais, Shinzo Abe, a rencontré dans sa résidence officielle à Tokyo le président du Comité International Olympique (CIO), Thomas Bach. Les deux hommes ont discuté de la proposition du CIO de déplacer certaines épreuves des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 au nord de la capitale japonaise, dans la région touchée par le tsunami de 2011. Le président Thomas Bach a déclaré que cette mesure "contribuerait à la réhabilitation de cette zone et enverrait un message de confiance et d'espoir à la population de cette région; elle montrerait également au reste du monde comment cette réhabilitation progresse".
 
Le premier ministre Shinzo Abe a confié qu'il "voyait d'un très bon œil cette proposition visant à organiser certaines compétitions sportives dans les zones dévastées afin d'aider à la reconstruction."  
 
La proposition sera maintenant débattue plus en détail par la commission exécutive du CIO et le comité d'organisation des Jeux de Tokyo 2020 afin d'aboutir à un projet plus concret. 
 
Le premier ministre Shinzo Abe s'est par ailleurs félicité de l'accord conclu entre le CIO et la gouverneur de Tokyo pour l'établissement d'un groupe de travail quadripartite visant à réduire le coût des Jeux Olympiques. Il a salué la participation du gouvernement japonais à ce groupe de travail.
 
Les deux dirigeants ont également discuté des plans de réforme du système antidopage pour faire des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 les Jeux "les plus propres possibles".
 
Le président du CIO, Thomas Bach, a présenté les propositions de l'organisation pour la réforme du système antidopage afin d'améliorer la lutte contre le dopage et de renforcer le système dans son ensemble, tout en rendant ce dernier indépendant des organisations sportives et des intérêts nationaux. 

Le premier ministre japonais a pour sa part commenté : "Le gouvernement japonais est convaincu que la lutte contre le dopage est primordiale et j'apporte tout mon soutien aux propositions formulées par le CIO."

Enfin, le président Thomas Bach a salué les meilleurs résultats jamais obtenus par la délégation japonaise aux Jeux Olympiques, avec une moisson de 41 médailles. 


back to top En