skip to content
PyeongChang 2018
Date
02 juin 2016
Tags
PyeongChang 2018 , Actu CIO

Rencontre avec "Soohorang", la mascotte de PyeongChang 2018


La commission exécutive du Comité International Olympique (CIO) a approuvé aujourd'hui le choix de la mascotte des Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018 — un tigre blanc baptisé "Soohorang".

En décidant de prendre un tigre pour mascotte, le comité d'organisation de PyeongChang 2018 a choisi un animal étroitement lié à la mythologie et à la culture coréennes. Le tigre a toujours été présent dans les légendes coréennes; il est un symbole de confiance, de force et de protection.

Dans la mythologie, le tigre blanc est considéré comme un gardien, lequel a contribué à protéger le pays et ses habitants. La couleur de la mascotte évoque également son lien avec la neige et la glace des sports d'hiver.

Le nom "Soohorang" est de plus très significatif. "Sooho" est le mot coréen pour "protection", ce qui fait référence à la protection des athlètes, des spectateurs et des autres participants aux Jeux.  

Le mot "Rang" dérive quant à lui du mot coréen "ho-rang-I", lequel signifie "tigre". "Rang" apparaît en outre dans le mot "Jeongseon Arirang", à savoir la musique traditionnelle de la province du Gangwon, où la ville hôte de PyeongChang est située.

Gunilla Lindberg, membre du CIO et présidente de la commission de coordination du CIO pour les Jeux Olympiques d'hiver de 2018 à PyeongChang, a salué le choix de cette mascotte. Ainsi qu'elle l'a déclaré : "C'est un très bel animal, associé depuis longtemps à la culture coréenne. Il symbolise en outre le lien étroit entre les Jeux Olympiques d'hiver et l'environnement. Je suis persuadée que cette mascotte sera très populaire en République de Corée et dans le reste du monde."

Le choix de la mascotte est resté secret jusqu'à son approbation par la commission exécutive du CIO.  PyeongChang 2018 présentera formellement la mascotte lors de plusieurs événements organisés à Séoul et PyeongChang en juillet, avant une présentation internationale dans la Maison PyeongChang 2018 aux Jeux Olympiques de Rio 2016 au mois d'août.

Pour rappel, les Jeux Olympiques de 1988 à Séoul avaient également un tigre pour mascotte – "Hodori", un tigre orange de Sibérie (tigre de l'amour), lequel l'avait emporté sur un lapin, un écureuil et un couple de canards mandarins à l'occasion d'un concours public.

Les mascottes sont un élément récurrent des Jeux Olympiques depuis la première mascotte olympique officielle — un teckel — créée pour les Jeux de 1972 à Munich. Elles sont de formidables ambassadeurs populaires et ludiques pour le pays hôte et contribuent à l'ambiance festive des Jeux. 

back to top En