skip to content
Date
24 nov. 1999
Tags
Actu CIO

RÉFORME DU CIO - LES RECOMMANDATIONS FINALES SONT PUBLIEES


Lausanne, le 24 novembre 1999 - Le Comité International Olympique (CIO) rend public aujourd’hui le rapport final présentant les 50 recommandations de réforme adoptées par la séance plénière de la commission CIO 2000 tenue le 30 octobre dernier. Ces recommandations seront soumises au vote des membres du CIO lors de la Session extraordinaire qui aura lieu les 11 et 12 décembre 1999.

Extrait des principales recommandations :

la fixation du nombre de membres du CIO à 115 au maximum, dont 15 athlètes en activité, 15 présidents de Fédérations Internationales (FI), 15 présidents de Comités Nationaux Olympiques (CNO) et 70 membres élus à titre individuel
la mise en place d’une procédure de sélection des candidats à l’élection des membres du CIO
la fixation d’une durée de huit ans, renouvelables, pour le mandat des membres
l’abaissement de la limite d’âge à 70 ans pour les membres
l’élargissement de la commission exécutive du CIO afin de mieux refléter la nouvelle composition du CIO
la limitation des mandats pour la présidence du CIO
l’introduction d’une phase d’acceptation des candidatures pour apprécier la capacité réelle des villes intéressées en vue de les accepter comme candidates officielles
soit la suppression des visites des membres aux villes candidates soit l’autorisation d’effectuer des visites sous certaines conditions
la signature d’un contrat entre le CIO, les villes candidates et leurs CNO respectifs exposant les obligations de chaque partie et indiquant le code de conduite applicable ainsi que les sanctions en cas d’infraction
la publication de rapports financiers illustrant clairement les sources de revenus du CIO et leur mode d’utilisation afin d’accroître la transparence financière
la demande auprès de chaque entité recevant des fonds de la part du CIO de fournir un rapport comptable du mode d’utilisation de ces fonds, dans le but encore d’accroître la transparence financière
la limitation à la fois du nombre d’épreuves et d’athlètes aux Jeux d’été afin de contenir le gigantisme des Jeux et d’éviter les problèmes de gestion qui en résultent
la remise aux athlètes d’un “passeport” contenant toutes les informations nécessaires pour effectuer des contrôles de dopage efficaces et vérifier leur état de santé
le refus d’admettre aux Jeux les sports qui n’appliquent pas le Code antidopage du Mouvement olympique ou n’effectuent pas de contrôles hors compétition

La commission composée de 82 membres au total était dirigée par un comité exécutif de 26 membres comptant un nombre égal de membres du CIO et de personnalités extérieures. La commission plénière proprement dite comprenait de hauts responsables d’organisations sportives internationales, des cadres dirigeants du secteur privé, des universitaires, des représentants des sponsors et des compagnies de télévision ainsi que des personnalités de renom international. La commission CIO 2000 comprenait également les dix membres de la commission des athlètes du CIO élus par leurs pairs lors des dernières éditions des Jeux d’été et d’hiver.


Citons parmi les membres : Boutros Boutros-Ghali, ancien secrétaire général des Nations Unies; Henry Kissinger, ancien secrétaire d’Etat américain; Paul Allaire, président de Xerox; Michel Barnier, sénateur français; Dick Ebersol, président de NBC Sports; et Thomas Stoltenberg, ancien ministre norvégien des Affaires étrangères.

Les membres de la commission CIO 2000 assisteront à la 110e Session extraordinaire du CIO les 11 et 12 décembre.

Le rapport peut être consulté sur le site web du CIO.


Tags Actu CIO
back to top