skip to content
2018 Getty Images
Olympism in Action Forum

Réflexions sur l'avenir du sport et des Jeux

Lors du Forum Olympisme en action à Buenos Aires, tous les regards étaient tournés vers l'avenir. Les intervenants ont en effet discuté de l'avenir du sport lui-même, de ce à quoi le fan de demain pourrait ressembler et de quelle manière l'accueil des Jeux Olympiques évoluait pour être plus flexible, rentable et enclin à laisser un héritage durable à la ville, à la région et aux pays hôtes. 

Les organisateurs des prochaines éditions des Jeux ont participé au débat sur les nouvelles approches novatrices qu'ils adoptent pour leurs éditions respectives. 

Tony Estanguet, membre du CIO et président de Paris 2024, a ainsi discuté de la manière dont les organisateurs des Jeux à Paris ont vu les possibilités offertes par l'accueil de la manifestation : "Dans notre pays, nous souhaitons vraiment mettre le sport au cœur de la société de façon à ce que la plateforme des Jeux puisse profiter à tout un chacun." Cette relation plus symbiotique entre "événement" et "environnement" est un aspect essentiel de la manière dont les organisateurs devraient projeter d'acccueillir et d'organiser les Jeux à partir de maintenant.

Shu'an Yang, vice président de Beijing 2022, a pour sa part parlé de la manière dont l'héritage des sites de Beijing 2008 était aujourd'hui utile en vue des Jeux Olympiques d'hiver de 2022 à Beijing, dans le droit fil de l'Agenda olympique 2020 et de la nouvelle norme.

De fait, toutes les prochaines villes hôtes vont bénéficier de la nouvelle norme, un train de 118 réformes élaborées par le Comité International Olympique (CIO) visant à transformer la manière dont les Jeux sont livrés. 

Des débats animés se sont tenus portant sur les types de changements nécessaires pour faire en sorte que l'accueil des Jeux reste une expérience viable, tout en reconnaissant certains défis et déceptions du passé. Les participants ont eu des échanges francs sur les coûts, posé des questions relatives à l'utilisation des ressources et aux perceptions de corruption, tout en explorant les nombreux avantages liés à l'accueil de grands événements comme les Jeux Olympiques tels qu'une plus grande fierté nationale, de meilleures infrastructures, des améliorations en termes de santé et des investissements supplémentaires. 
Getty Images

Andrew Zimbalist, président et professeur d’économie Robert A. Woods au Smith College, lequel critique fréquemment les Jeux, a reconnu au cours de cette séance que le mouvement induit par l'Agenda olympique 2020 et la nouvelle norme était une étape positive, même s'il a toutefois appelé à des réformes structurelles des réformes elles-mêmes.

Holger Preuss, professeur d'économie sportive et de sociologie du sport à l'Université Johannes Gutenberg à Mayence, a quant à lui parlé de l'économie des Jeux et a insisté sur le fait que s'il est important de discuter des coûts, il ne faut pas non plus oublier les bénéfices qui nous permettent de comprendre ce qui est créé pour les villes et leurs habitants. Chris Dempsey, lequel a dirigé le mouvement No Boston Olympics, a lui aussi participé à l'atelier sur l'accueil des Jeux et a échangé avec d'anciens organisateurs tels que Paul Deighton de Londres 2012, John Furlong de Vancouver 2010 et Mariana Behr de Rio 2016.
 
Quel genre de sports les futures villes hôtes vont-elles accueillir? La technologie, l'urbanisation et d'autres changements altèrent le paysage et partant, la manière dont le sport lui-même est défini. Le e-sport ou sport électronique fait partie de ces grands changements. Les participants, dont plusieurs dirigeants et concurrents de ce phénomène rapide, ont pris part à la discussion. Ils ont notamment avancé que si "la réalité physique" des sports plus traditionnels pouvait manquer dans le e-sport, ce dernier permettait cela dit d'intenses compétitions. D'autres sujets ont également été abordés, tels que les défis que rencontre ce sport avec le harcèlement dans la communauté des joueurs. 

Les fans ont déjà pu voir leur expérience évoluer, notamment dans la manière dont ils suivent et vivent les événements quels qu'ils soient, y compris les Jeux. Les intervenants au Forum ont souligné que les expériences optimales d'aujourd'hui et de demain sont "numériques et intégrées". La réalité virtuelle et la réalité augmentée font de plus en plus partie de l'expérience vécue par les "spectateurs" et les fans du monde entier sont connectés par de nouveaux moyens.
 
back to top En Es