skip to content
IOC/Xi Yang
Buenos Aires 2018

Reconversion réussie pour Samuel Tagwireyi

Membre de l'équipe masculine de Zambie qui a participé à la compétition de hockey à cinq aux Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) de 2014 à Nanjing, Samuel Tagwireyi va faire son grand retour aux JOJ le mois prochain à Buenos Aires en tant qu'entraîneur de la nouvelle génération de hockeyeurs zambiens.

De nombreux athlètes sautent le pas et deviennent entraîneurs à la fin de leur carrière sportive. Samuel Tagwireyi fait, lui, exception à la règle – à 21 ans à peine, il encadrera l'équipe zambienne de hockey à cinq aux JOJ de Buenos Aires 2018 en octobre.

Samuel Tagwireyi joue toujours au hockey pour le club des Hotspurs en Zambie, mais depuis mars 2017, il entraîne également les adolescents les plus talentueux de son pays. Grâce à lui, la Zambie s'est qualifiée pour les JOJ en finissant deuxième des Jeux africains de la jeunesse organisés en Algérie un peu plus tôt dans l'année.

"Passer de joueur à entraîneur n'a pas été particulièrement difficile, confie-t-il. Mon expérience à Nanjing m'a beaucoup aidé : les autres joueurs, venus des quatre coins du monde, m'ont énormément appris. Participer aux JOJ en Chine m'a été extrêmement bénéfique que ce soit en tant que joueur ou, maintenant, en tant que jeune entraîneur."

Et d'ajouter : "Selon moi, le défi le plus dur et le plus important est de réussir à montrer l'exemple à mes joueurs. C'est une lourde responsabilité d'être à la tête d'une équipe nationale et de représenter son pays aux JOJ."

Samuel Tagwireyi reconnaît que son retour aux JOJ quatre ans après avoir atteint les quarts de finale avec la Zambie à Nanjing sera un moment fort. Il a hâte que ses jeunes protégés profitent pleinement de leur expérience en Argentine, aussi bien sur le terrain qu'en dehors.

“En 2014, je me suis levé chaque matin avec le sourire aux lèvres, dit-il. Être aux Jeux, apprendre et échanger avec d'autres athlètes originaires d'autant de pays a été une chose exceptionnelle, une chose incroyable car j'y ai également beaucoup appris sur la vie en dehors du sport."

"Le conseil que je donnerai à mes joueurs ? Profiter pleinement de tout ce que les JOJ ont à leur offrir. Avoir la chance de rencontrer dans un même lieu autant de personnes aussi différentes les unes des autres ne se produit pas tous les jours."

Les joueurs zambiens ont décroché leur ticket pour les JOJ après avoir atteint la finale lors des Jeux africains de la jeunesse en juillet. La rencontre s'est terminée sur une spectaculaire séance de tirs au but face à la tête de série numéro un, l'Afrique du Sud. Samuel Tagwireyi reconnaît avoir eu des sentiments partagés à l'issue du match, mais il est persuadé que son équipe saura tirer des enseignements positifs de ce résultat.

"Notre objectif premier en Algérie était de nous qualifier pour les JOJ. Nous sommes donc contents d'y être arrivés, indique-t-il. Bien évidemment, nous sommes également déçus d'avoir perdu. Ce n'est pas facile de jouer contre l'équipe la mieux classée d'Afrique, et perdre aux tirs au but après avoir dominé pendant tout le match a été un moment difficile. Les garçons étaient tristes, mais ils ont à cœur de corriger ce qui n'a pas fonctionné."

"Notre but aux JOJ est d'être à la hauteur face aux meilleures équipes du monde. Il est important de bien jouer pour notre pays et notre continent. Nous savourerons le résultat quel qu'il soit."

back to top En