skip to content
Date
30 mai 2007
Tags
Actu CIO

Rechelle Hawkes : la classe en tout temps



Rechelle Hawkes fait ses débuts de hockeyeuse à l’âge de 6 ans. À 33 ans, l’Australienne se retrouve seule face à une audience de plusieurs milliards de personnes lors de l’étincelante soirée du 15 septembre 2000 à l’ouverture des Jeux Olympiques de Sydney. Aujourd’hui, la triple médaillée d’or fête ses 40 ans. Zoom sur une star du gazon qui assure à tout âge et en toutes circonstances.
 
La porte-parole des athlètes à Sydney
À Sydney, la cérémonie d’ouverture bat son plein. Le drapeau aux cinq anneaux fait son entrée dans le stade et le silence s’installe. C’est le moment du serment olympique. Une tradition introduite par Pierre de Coubertin, le fondateur des Jeux Olympiques modernes. Spectateurs et caméras se tournent vers le podium sur lequel se tient une jeune femme : Rechelle Hawkes prend la parole et prononce le serment aux noms des athlètes. Kathy Freeman allume ensuite la vasque olympique qui s’élève dans un tableau contrasté d’eau et de feu : les Jeux peuvent commencer. 




Partie intégrante du protocole, le serment olympique est un élément fort de la cérémonie d’ouverture des Jeux. Il engage les athlètes à participer dans le respect des règles et en toute sportivité. Prononcé pour la première fois aux Jeux d’Anvers en 1920 par l’athlète belge Victor Boin, il intègre à Sydney en 2000 le sujet du dopage. Une évocation qui souligne la lutte que le CIO mène contre ce fléau.
 
Au sein des "Hockeyroos"
Le surlendemain du serment, la joueuse vedette se lance dans la compétition. Rechelle fait partie des Hockeyroos, la fringante équipe nationale féminine de hockey qu’elle rejoint en 1985 déjà. Une équipe qui collecte un nombre impressionnant de réussites durant la période qui l’emmène vers les Jeux de Sydney : deux Coupes du monde, cinq Trophées des champions et le premier titre aux Jeux du Commonwealth. 




À Sydney, le talent des hockeyeuses australiennes fait très vite des merveilles et leur permet de voler de victoires en victoires. La qualité de leur jeu est égale à leur fair-play : elles sont les seules à ne récolter aucun carton jaune durant le tournoi. À l’issue de l’ultime rencontre, remportée 3 à 1 contre l’Argentine, Rechelle offre sa crosse au public et marque ainsi la fin de sa carrière internationale débutée 15 ans plus tôt.
 
Après les Jeux de Séoul en 1988 et d’Atlanta en 1996, Sydney constitue la troisième victoire décrochée par Rechelle Hawkes sur le gazon olympique : un palmarès qui reste inégalé à ce jour dans le monde du hockey féminin.
 
Une reconversion réussie
Une année après les Jeux de Sydney, elle rejoint le comité exécutif de la Fédération Internationale de Hockey. C’est la première fois qu’une athlète intègre ce comité. On la retrouve aux Jeux d’Athènes en 2004 au sein d’une équipe de commentateurs sportifs pour le hockey. La même année, elle devient maman d’un petit Jesse.





L’aisance que démontre Rechelle Hawkes tout au long de son parcours est la preuve de ce que peut réaliser un esprit sain dans un corps sain, selon la formule. Bonne anniversaire Rechelle !




Profil
HAWKES Rechelle

Rechelle
HAWKES
Hockey
(Australie)



 Voir la vidéo


Tags Actu CIO
back to top