skip to content
2016 Getty Images
Date
30 juil. 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Haltérophilie

Rebekah Tiler porte sur ses épaules les espoirs de l’haltérophilie britannique

A seulement 17 ans, Rebekah Tiler a décroché sa sélection pour les Jeux de Rio, où elle sera la seule représentante britannique en haltérophilie, dans la catégorie -69kg. Une expérience olympique vers les Jeux de 2020, ou un joli exploit à prévoir ?

Les haltérophiles britanniques Zoe Smith (21 ans) et Rebekah Tiler (17 ans) ont beaucoup transpiré pour se départager et obtenir le seul ticket féminin britannique en haltérophilie aux Jeux Olympiques de Rio.

Elles se sont ainsi mesurées dans la même catégorie des -63 kg lors des championnats du monde IWF 2015 disputés fin novembre à Houston (Etats-Unis). Poursuivant le même but, aller au Brésil, Zoe Smith a pris une belle 9e place en battant deux records nationaux, 124 kg à l’épaulé-jeté et 221kg au total olympique, tandis que Rebekah Tiler, qui participait à sa première grande compétition internationale senior, s’est classée 13e avec 93kg à l’arraché, 118kg à l’épaulé-jeté et 211kg au total.

Finalement, c’est l’envolée de Rebekah Tiler en 2016 conjuguée à une blessure à l’épaule de Zoe Smith qui ont emporté la décision. D’un côté, la jeune Rebekah a remporté en avril 2016 trois médailles de bronze en -69kg lors des championnats d’Europe de Førde (Norvège) avec 99kg à l’arraché, 123kg à l’épaulé-jeté et 222kg au total olympique, avant de devenir en juin championne de Grande-Bretagne avec deux nouveaux records juniors du Commonwealth (102 kg à l’arraché, 227 kg au total). De l’autre, Zoe Smith, qui avait participé aux Jeux de Londres 2012 et s’était imposée aux Jeux de Commonwealth 2014 à Glasgow, a lutté de longs mois contre sa blessure. « Elle a sérieusement entravé, puis mis fin à ma route vers Rio », a-t-elle remarqué.

Ainsi, Rebekah Tiler va devenir une des plus jeunes membres de la délégation britannique au Brésil. Avec Sonny Webster (94kg hommes), ils seront les deux seules représentants du « Team GB » sur le plateau d’haltérophilie du pavillon 2 du complexe Riocentro. Elle s’alignera en -69kg.

© Getty Images
« Je veux être championne du monde et olympique, devenir une légende »

« Je n’ai que 17 ans, et ce seront mes premiers Jeux Olympiques. Je suis si excitée ! Je ne peux plus attendre ! Je me suis entraînée si dur pour que mes rêves deviennent réalité ! Je suis très fière. J’aime mon pays et j’adore pouvoir le représenter », dit Rebekah Tiler, qui compte avant tout sur cette première participation au plus grand évènement sportif planétaire pour engranger de l’’expérience.        

Affichant ses objectifs de carrière (« Etre championne du monde et championne olympique, devenir une légende »), elle explique également que pour elle, les Jeux de Rio seront « seulement une belle expérience, je vais disputer une compétition avec des athlètes que je n’ai jamais rencontrées, tellement plus vieilles que moi ! Mais en 2020, j’espère bien ramener une médaille d’or à la maison ! »

© Getty Images

La progression régulière des haltérophiles féminines britanniques s’appuie sur un programme mis en place par leur fédération : le « World Class Programme ». Il leur apporte un soutien dans plusieurs domaines, liés à leur développement technique, physique et mental à travers la physiothérapie, la médecine du sport, la nutrition, la biomécanique et des conseils sur le style de vie nécessaire à la performance de haut niveau.

La concurrence et l’émulation ont joué plein entre les deux championnes. Rebekah Tiler observait avec attention Zoe Smith qui s’était déjà construit un palmarès international en s’imposant notamment lors des Jeux du Commonwealth 2014. Cri du coeur de Rebekah : « Je veux être comme elle ! ».

Mais qui sait si la jeune adolescente ne dépassera pas son modèle qui s’était classée 12e à Londres en 2012 dans la catégorie des -58kg ? Réponse mardi 9 août !
back to top En