skip to content
Date
11 août 2008
Tags
Actu CIO , Beijing 2008

Ravis de vous rencontrer Zhang Jiayu


Les volontaires apportent énormément aux Jeux d’été. Et pas simplement de l’aide, mais également le nombre. Le Stade national peut accueillir 91 000 personnes. Les Jeux Olympiques comptent 70 000 volontaires, les Jeux Paralympiques 30 000 autres. Il y a donc plus de volontaires que de places dans le “Nid d’oiseau”. La majorité des volontaires (qui doivent être âgés de 18 ans au moins) sont postés à l’intérieur et au voisinage des sites olympiques, et offrent leurs services dans pratiquement tous les secteurs (accueil des invités, traduction, transport, services médicaux, sécurité, etc.). Nous avons rencontré Zhang Jiayu  au comptoir d’information du North Garden Hotel pour lui poser quelques questions.
 
Pourquoi avez-vous souhaité vous porter volontaire pour les Jeux Olympiques et comment avez-vous été choisie ?

J’ai passé un test d’anglais et je l’ai réussi. Parce que nous devons beaucoup   communiquer avec les étrangers, le comité d’organisation recherchait des étudiants avec des compétences linguistiques et des connaissances sur les différents pays et cultures. Et je voulais me porter volontaire car je voulais travailler pour les Jeux. C’est la première fois que la Chine accueille les Jeux Olympiques  et j’ai pensé que je devais faire quelque chose pour les Jeux; j’ai donc posé ma candidature.
 
Comment se passe votre journée en tant que volontaire ?
Je travaille environ 8 heures par jour, ma tranche horaire est de 14h30 à 22h00. En gros nous répondons à une multitude de questions posées par tous nos invités. Par exemple, où se trouve le centre d’accréditation ? Où se trouve le métro ? Pouvez-vous écrire en chinois le nom d’un lieu ? Mais la question la plus fréquente est : comment puis-je me rendre au Beijing Hotel ?... qui se trouve juste de l’autre côté de la rue.
 
Qu’est-ce que vous appréciez le plus dans votre rôle de volontaire ?
Beijing est une ville tellement grande qu’il y a de nombreux endroits que je ne connais pas ; je ne prétends donc pas connaître la réponse à toutes les questions sans recourir à Internet ou appeler quelqu’un. Mais chaque fois que j’aide un invité à résoudre un problème,  je découvre un nouvel endroit et comment y aller; peut-être que la fois suivante je n’aurai pas à vérifier et que je pourrai donner l’information exacte. Je pense que c’est utile pour moi de faire tout cela.
 
Que ferez-vous une fois les Jeux Olympiques terminés ?
En septembre je retournerai à l’Université de Beijing pour terminer ma dernière année d’études en langues étrangères. Après je souhaite trouver un travail.
 
 
 
back to top