skip to content
Date
24 août 2008
Tags
Actu CIO

Ravis de vous rencontrer Monsieur Geesink


Avoir une carte de visite de membre du CIO est un privilège que seule une centaine de personnes ont. Et pour beaucoup, ce serait suffisant. Mais pas pour Anton Geesink. Le membre du CIO aux Pays-Bas est plus connu pour avoir été le premier non-Japonais à remporter un championnat du monde de judo. Mieux encore... une rue porte son nom aux Pays-Bas ! Nous l'avons rencontré dans son bureau dans les locaux du CIO et lui avons posé quelques questions.


Quel est votre rôle durant les Jeux ?
Je dirige un groupe de 50 à 60 membres du CIO qui vont sur les sites pour observer ce qui, selon eux, est bien et ce qui pourrait être amélioré. Même les détails les plus insignifiants comptent pour le CIO, car nous voulons être sûrs que tous les athlètes sont traités de la même façon.
 
En quoi les Jeux en Chine sont-ils spéciaux ?
Pour ma part, je n'ai jamais vu de plus belle ville. Ce sont les gens qui font la ville. Et les gens ici sont si gentils. C'est incroyable.
 
En tant qu'ancien athlète, que pensez-vous des Jeux ?
Pour moi, les Jeux de Beijing sont parfaits, à tous les égards. Jusqu'ici, je suis d'accord avec toutes les remarques positives qui ont été faites. Je n'ai jamais vu les athlètes aussi heureux. C'est formidable. Notre porte est toujours ouverte et les athlètes n'arrêtent pas de nous dire à quel point ils sont satisfaits, de tout.
Avez-vous eu l'occasion d'assister à des épreuves ?
À l'exception du judo, où je suis allé quatre ou cinq fois et où j'ai remis des médailles, non, pas encore.
Tags Actu CIO
back to top