skip to content
Date
22 août 2008
Tags
Actualités Olympiques , Beijing 2008

Ravis de vous rencontrer Jenny


En tant que partenaire officiel des Jeux Olympiques à Beijing, Kodak fait partie intégrante du paysage photographique. Parmi ses nombreuses responsabilités, Kodak s'est notamment occupé des 2,4 millions de cartes d'accréditation. Jenny Cisney, blogueuse en chef chez Kodak, participe à ses premiers Jeux. Elle a eu la gentillesse d'abandonner l'espace de quelques minutes ses multiples appareils photo roses pour répondre à nos questions. 
 
Quel est votre rôle pendant les Jeux ?
Je gère nos blogs et je me mets en scène. J'écris, je poste des photos de Beijing, de mon expérience lors de ces Jeux, qui sont mes premiers, et de la culture locale. Nous avons aussi la chance d'avoir dans l'équipe un super photographe professionnel qui réalise des gros plans d'athlètes et blogue également à l'adresse suivante :  pluggedin.kodak.com.  
   
Quelles sont vos impressions concernant les Jeux Olympiques ?
Tout se déroule parfaitement, ils sont tellement bien préparés. Tout a été fait avec une grande précision. Lorsque les Chinois bougent des chaises par exemple, tout le monde se lève tel un seul homme, prend une chaise et sort. Cela rend tout tellement plus facile et ils peuvent donc se concentrer sur les athlètes.
 
Pourquoi l'action de Kodak est-elle si importante aux Jeux Olympiques ?
La photographie est une partie importante des Jeux. Toutes les personnes que vous croisez ont un appareil photo dans la main et vous pouvez les voir prendre des photos sur les stands. Pour nous, tout est photographie et il s'agit d'immortaliser chaque instant. Nous avons même un stand dans le Parc Olympic Green avec des bornes grâce auxquelles le public peut insérer des cartes mémoire ou utiliser son téléphone portable, imprimer ses photos et ensuite les emporter.
 
Quel type de photos aimez-vous prendre plus particulièrement ?
J'aime surtout prendre des photos du public qui suit les épreuves, de toutes ces personnes qui sont venues de si loin pour assister aux Jeux. Je pense qu'il n'y rien de plus exaltant que de lire l'enthousiasme et l'émotion dans les yeux du public qui suit les Jeux.
 
Qu'est-ce que le public ne peut s'imaginer lorsqu'il suit les Jeux à la télé ?
L'énorme quantité de travail que représente l'organisation des Jeux. Tout le monde est si organisé. Je ne sais pas exactement lorsqu'ils ont commencé à tout planifier mais ils ont fait un travail remarquable. C'est incroyable : ils ont pensé à tout. C'est comme pendant les cérémonies de remise des médailles, tout le monde vient donner un coup de main pour installer le podium. Quelqu'un a dû former tout ce petit monde, quelle organisation !

Pour connaître la suite des aventures de Jenny et du reste de l'équipe Kodak, rendez-vous sur le site  www.1000words.kodak.com
back to top En