skip to content
IOC/Christophe Moratal
Date
07 déc. 2016
Tags
Actu CIO , Tokyo 2020

Rapports des villes hôtes à la commission exécutive - Tokyo 2020, sites approuvés pour les épreuves supplémentaires

La commission exécutive du Comité International Olympique (CIO) a approuvé aujourd’hui les sites des cinq sports - baseball / softball, karaté, skateboard, escalade sportive et surf – dont certaines épreuves ont été ajoutées au programme de Tokyo par décision de la Session tenue cette année à Rio de Janeiro. Ces épreuves supplémentaires ont été proposées par le comité d’organisation de Tokyo 2020 tirant parti de la flexibilité qu’offre l’Agenda olympique 2020 aux villes hôtes pour leur édition spécifique.

La commission exécutive du CIO a accepté les propositions suivantes de la part des organisateurs de Tokyo 2020 :

  • Les matches de baseball/softball auront lieu au stade de Yokohama (Yokohama, préfecture de Kanagawa) qui est l’un des stades de baseball les plus appréciés du Japon.
  • Le karaté aura lieu au Nippon Budokan (quartier de Chiyoda, Tokyo), qui accueille déjà les compétitions de judo en 2020 et, considéré comme le « Mecque des arts martiaux » au Japon, est une installation héritée des Jeux de 1964.
  • Les épreuves de skateboard et d’escalade sportive se dérouleront dans le complexe des sports urbains Aomi, une installation temporaire résolument moderne et innovante située dans le décor spectaculaire de la baie de Tokyo.
  • Enfin, la plage de Tsurigasaki sera le théâtre des compétitions de surf, au sud de la plage de Kujukuri dans la préfecture de Chiba. La plage est un lieu de rendez-vous des surfeurs et a déjà accueilli un certain nombre de compétitions nationales et internationales de surf.

Cela porte le nombre total de sites pour les Jeux de Tokyo 2020 à 39, dont huit nouveaux sites permanents, 22 sites existants et neuf sites temporaires, la plupart situés dans deux zones de la ville, la zone historique et la zone de la baie de Tokyo. Celles-ci offriront une image unique de Tokyo et du Japon aux spectateurs qui viendront assister aux Jeux Olympiques de 2020.

Après avoir fait le point sur les opérations et présenté les nouveaux sites, la délégation de Tokyo a également parlé du succès de sa participation aux Jeux Olympiques de Rio 2016, avec 300 employés du COJO ayant pris part aux programmes d’observation dirigés par le CIO et l’IPC, l’afflux de 82 000 visiteurs à la Maison du Japon et un spectacle largement acclamé à la cérémonie de clôture. La parade organisée dans les rues de Tokyo pour le retour des 87 médaillés japonais de Rio a également été suivie par 800 000 personnes, ce qui vient démontrer encore le soutien du peuple japonais aux Jeux.

Le comité d’organisation de  Rio 2016 a pour sa part fait sa première présentation à la commission exécutive depuis la clôture des “Jeux merveilleux” en août dernier. Il a notamment parlé de l’héritage des Jeux en citant les 200 000 passagers qui empruntent chaque jour la nouvelle ligne 4 du métro ou les 450 000 passagers des trois nouvelles lignes de transport par bus (BRT) mises en service sous l’impulsion des Jeux. Par ailleurs, selon les rapports publiés après l’événement, les Jeux de Rio 2026 ont eu un impact économique de 21,66 milliards de dollars (USD) et créé 1, 79 millions d’emplois. L’impact touristique est important avec 1,2 million de visiteurs pendant les Jeux Olympiques de Rio qui ont dépensé 304,1 millions de dollars.

À 428 jours de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018, le président du comité d'organisation sud-coréen (POCOG), Hee-beom Lee, a fait le point sur les préparatifs des Jeux dans la prochaine ville hôte olympique. Hee-beom Lee est notamment revenu sur les nombreux événements prévus à PyeongChang cet hiver, parmi lesquels la séance d'information de la presse mondiale, la réunion des diffuseurs mondiaux, le séminaire des chefs de mission, les célébrations marquant la dernière année avant les Jeux, les multiples visites des Comités Nationaux Olympiques (CNO) et des Fédérations Internationales (FI), sans oublier les 24 épreuves tests qui réuniront, dès cette saison en République de Corée, certains des meilleurs athlètes des sports de neige et de glace.

Pour finir, le comité d'organisation de Beijing 2022, fort de 176 collaborateurs – dont 50 ont participé au programme des observateurs de Rio 2016, a présenté un rapport impressionnant sur l'état d'avancement de ses préparatifs. Le COJO a souligné les efforts déployés pour développer la pratique des sports d'hiver en Chine et promouvoir les Jeux. Citons à titre d'exemple ce chiffre communiqué par les organisateurs : l'hiver dernier, le nombre des seuls résidents de Beijing et Zhangjiakou pratiquant un sport d'hiver a augmenté de plus de 30 %, pour atteindre les 6,8 millions de personnes.  

back to top En