skip to content
IOC/Christophe Moratal
Date
02 juin 2016
Tags
Actu CIO , Rio 2016 , Tokyo 2020 , PyeongChang 2018 , Beijing 2022

Rapports des comités d’organisation au programme du deuxième jour de réunion de la commission exécutive


La commission exécutive du Comité International Olympique (CIO), réunie à Lausanne pour trois jours, a consacré une grande partie de cette deuxième journée aux rapports d’avancement des préparatifs des prochaines éditions des Jeux Olympiques.

Les organisateurs des Jeux Olympiques de Rio 2016 ont livré les dernières informations sur la situation politique actuelle au Brésil et ont rapporté que tous les échelons gouvernementaux continuent de manifester leur total soutien aux Jeux de cet été. L’équipe de Rio 2016 a par ailleurs fait le point sur la construction des sites et confirmé qu’une épreuve cycliste d’entraînement sur la piste du vélodrome aurait lieu les 25 et 26 juin. La sécurité aux Jeux a également été abordée, et les Brésiliens ont souligné qu’un plan détaillé était en place pour assurer la parfaite sécurité des Jeux. La commission exécutive a reçu des nouvelles positives du relais de la flamme olympique qui rencontre le succès et parvient à rassembler la nation autour des Jeux dans l’attente de la cérémonie d’ouverture du 5 août. Les ventes des billets progressent bien également.

Les organisateurs des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 ont exprimé leur gratitude pour le soutien accordé la veille par la commission exécutive  à la proposition d’ajout de cinq nouveaux sports (karaté, skateboard, escalade sportive, surf et baseball/softball) au programme des Jeux de 2020. Si cette proposition est entérinée par la 129e Session du CIO en août prochain à Rio de Janeiro, il s'agira de la plus vaste refonte du programme olympique de l'histoire moderne.

La délégation de Tokyo 2020, qui comprenait le président du COJO, Yoshiro Mori, a également présenté le nouvel emblème des Jeux, dévoilé le 25 avril dernier par les organisateurs. La commission exécutive a pris acte des progrès accomplis concernant le programme culturel et éducatif qui sera mis en place en marge des Jeux, et notamment du lancement de l’Olympiade culturelle de Tokyo 2020 après la clôture des Jeux Olympiques de Rio 2016. Plusieurs manifestations auront lieu dans tout le Japon, et un programme éducatif sera institué dans toutes les préfectures. Un carnaval organisé juste avant les Jeux de 2020 viendra couronner cette Olympiade culturelle.

Le nouveau président du comité d’organisation de PyeongChang 2018, Lee Hee-beom, se présentait aux membres de la commission exécutive pour la première fois après son entrée en fonction le 16 mai dernier. Lee Hee-beom a annoncé que les travaux sur tous les sites de compétition avançaient comme prévu et que les récentes épreuves tests avaient été un succès général sur la base des réactions reçues de part et d’autre. Une nouvelle série de 28 épreuves tests doit avoir lieu entre octobre 2016 et avril 2017.

La commission exécutive a approuvé le choix de la mascotte des Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018, un tigre blanc baptisé “Soohorang”. Le tigre apparaît dans la mythologie coréenne et est étroitement lié à la culture et au folklore du pays.

La commission exécutive a entendu de la part du directeur exécutif pour les Jeux Olympiques, Christophe Dubi, un compte rendu positif sur les Jeux Olympiques d’hiver de  Beijing 2022 faisant suite à la première revue de projet tenue en mars.

Le président de la commission d'évaluation des Jeux de la XXXIIIe Olympiade en 2024, Frank Fredericks, a fait le point sur l'étape 1 de la procédure de candidature 2024 et présenté les principales opportunités et défis rencontrés par chacune des villes en lice s'agissant de leur concept et de leur stratégie. Les quatre villes désireuses d'accueillir les Jeux Olympiques de 2024 sont : Los Angeles (États-Unis d'Amérique), Rome (Italie), Budapest (Hongrie) et Paris (France).* Frank Fredericks a souligné que les quatre villes avaient pleinement adhéré à l'Agenda olympique 2020, la feuille de route stratégique du CIO pour l'avenir du Mouvement olympique, et qu'elles alignaient leur projet sur leurs objectifs de développement à long terme et ceux de leur région. Comme prévu, l'Agenda olympique 2020 a été à l'origine de projets très différents, chacun présentant des opportunités et des défis particuliers, mais tous s'articulant autour de la durabilité. Aucun problème majeur n'a été signalé à ce stade, qui empêcherait une ville d'accéder à l'étape suivante. Aussi la commission exécutive du CIO a-t-elle confirmé le passage des quatre villes candidates 2024 à l'étape 2 de la procédure de candidature.

Frank Fredericks, qui est également à la tête de la commission de coordination des 3es Jeux Olympiques de la Jeunesse d'été de Buenos Aires 2018, a précisé que les travaux de construction du village olympique à Buenos Aires progressaient et que le plan directeur des sites devait être finalisé dans les prochains jours. Il a tenu à saluer l'excellent travail accompli par les organisateurs sur le front du marketing, avec une marque déjà bien présente dans toute la ville.

IOC/CHRISTOPHE MORATAL

Relations avec les CNO

Afin de protéger les droits des athlètes, la commission exécutive du CIO a décidé d'autoriser à titre exceptionnel les athlètes koweïtiens qualifiés à participer aux Jeux Olympiques de Rio 2016, si le Comité National Olympique (CNO) du Koweït devait toujours être suspendu à cette date. Le CIO a suspendu le CNO koweïtien le 27 octobre 2015 afin de protéger le mouvement olympique national de toute ingérence gouvernementale injustifiée, ce qui a entraîné la suspension de nombreuses fédérations sportives koweïtiennes par leurs Fédérations Internationales respectives. Les athlètes qualifiés seraient autorisés à concourir dans les conditions suivantes uniquement :

  • à titre individuel sous le nom d'athlète olympique indépendant (IOA);
  • le CIO désignera un coordinateur pour assurer la liaison ainsi que des officiels techniques pour soutenir les athlètes;
  • aucun droit ne sera concédé au CNO.

Depuis la dernière réunion de la CE en mars, aucune évolution positive n'est à signaler concernant la levée de la suspension du CNO du Koweït.

Changement de nationalité

La commission exécutive a approuvé le changement de nationalité de 13 athlètes (cités dans l’ordre alphabétique) :

  1. Mme Julia BLEASDALE (athlétisme) passe de la nationalité britannique à allemande
  2. Mme Linda BOLDER (judo) passe de la nationalité néerlandaise à israélienne
  3. M. Kevin Alejandro CHAVEZ BANDA (sports aquatiques) passe de la nationalité mexicaine à australienne
  4. M. Nikolaj DOBREV (lutte) passe de la nationalité bulgare à serbe
  5. Mme Zoe FLEISCHMANN (aviron) passe de la nationalité américaine à argentine
  6. Mme Vita HEINE (cyclisme) passe de la nationalité lettone à norvégienne
  7. Mme Olga MASLIVETS (voile) passe de la nationalité ukrainienne à russe
  8. Mme Sarah-Myriam MAZOUZ (judo) passe de la nationalité canadienne à gabonaise
  9. M. Pedro PASCUAL (voile) passe de la nationalité espagnole à américaine
  10. M. Rostislav PEVTSOV (triathlon) passe de la nationalité ukrainienne à azerbaïdjanaise
  11. Mme Vera REBRIK (athlétisme) passe de la nationalité ukrainienne à russe
  12. Mme Esther STAM (judo) passe de la nationalité néerlandaise à géorgienne
  13. M. David Scott TORRENCE (athlétisme) passe de la nationalité américaine à péruvienne.

Chaîne olympique
Le directeur des services de télévision et de marketing du CIO, Timo Lumme, a présenté les derniers développements concernant la chaîne olympique. Plus de 60 collaborateurs de plus de 20 nationalités différentes travaillent pour la chaîne à Madrid et à Lausanne. L'équipe de la chaîne olympique est composée de diffuseurs professionnels et de producteurs de contenu expérimentés, répartis sur deux bases d’opération. L'unité responsable de la technique et de la production est basée à Madrid, tandis que le département en charge des dossiers commerciaux et de la distribution est situé au siège du CIO à Lausanne. La date exacte du lancement pourrait être décidée dans les semaines qui viennent.

* Les villes sont citées dans l'ordre du tirage au sort.

back to top En