skip to content
2016 Getty Images
Date
08 août 2016
Tags
Actu CIO , Développement par le sport , Rio 2016 , Judo , Brésil

Rafaela Silva fait chavirer le Brésil de bonheur !

La judoka Rafaela Silva, originaire d'une favela, a fait chavirer de bonheur le Brésil en décrochant lundi à domicile le titre des -57 kg, soit la première médaille d'or du pays hôte de ces Jeux !

Agée de 24 ans, Silva a dominé en finale la Mongole Sumiya Dorjsuren, N°1 mondiale, en marquant un waza-ari au bout d'une minute et en tenant son avantage jusqu'au bout avec le soutien de son bouillant public.

Cette première médaille d'or brésilienne a des airs de conte de fées: c'est à Rio que Rafaela Silva a grandi et c'est à Rio qu'elle a décroché en 2013 le titre mondial, devenant la première judoka brésilienne à y parvenir, c’est à Rio qu’elle s’engage pour les enfants des favelas après avoir été elle-même prise en mains dans l’institut Reaçao qui enseigne le judo aux enfants défavorisés, leur apporte aussi l’éducation, et leur apprend qu’on peut rêver toujours plus grand.  
 

Getty Images

Rafaela Silva s’implique pleinement dans cet institut dirigé par le judoka qui l’a tant inspirée, Flavio Canto, et qui utilise depuis 10 ans le sport comme outil pour promouvoir le développement humain, l'intégration sociale et l'adoption de modes de vie sains avec les enfants des favelas, afin de rendre le monde meilleur. 

Flavio Canto a toujours voulu changer le monde. Judoka Médaillé de bronze en 2004 à Athènes, il a décidé d’aider les enfants défavorisés de Rio à accéder au sport.

Rafaela Silva raconte : « Les enfants qui vivaient autour de nous dans la cité de Dieu étaient très agressifs. Certains, à 11 ou 12 ans, se baladaient avec des armes dans les mains. Il y avait même un de nos cousins qui était impliqué dans les gangs de trafiquants de drogue, et cela allait être mon futur ! Puis il y eu les Jeux Olympiques 2004 auxquels Flavio Canto a participé. J’allais déjà à l’institut Reaçao et nous sommes allés le chercher à l’aéroport. J’ai pu prendre la médaille de bronze qu’il avait remporté en Grèce. Je pense que ça m’a pris là, j’ai compris que je pouvais revenir d’un voyage à la maison et apporter tout ce bonheur à ma famille. 

La soeur de Rafaela, Raquel, ajoute : « Avant que ma soeur et moi ne nous mettions au judo, nous étions assez rebelles. Ça ne nous intéressait pas d’aller à l’école. Le sport a radicalement changé nos vies. Ça a été une transformation… comme l’eau changée en vin. Il nous a prises en main comme si nous étions ses enfants ». 

« Nous avons le programme olympique auquel a participé Rafaela, la première championne du monde du Brésil », explique Flavio Canto, « nous avons le programme éducation, où les enfants vont en classe après le judo, et nous avons l’école de judo. Nous essayons de leur apprendre qu’ils peuvent rêver plus haut qu’ils ne l’auraient pensé. Ils peuvent aller à l’école, à l’université, ils peuvent devenir des super-héros et c’est ce que nous essayons de faire tous les jours ». 

Le 8 août 2016, Rafaela Silva a prouvé que les plus grands rêves peuvent devenir réalité. Aujourd’hui, la super-héroïne, c’est elle ! 

back to top En