skip to content
Date
17 août 2008
Tags
Beijing 2008 , Tennis , Espagne ,

Rafael Nadal - Tennis Simple - Hommes

Pour le joueur de tennis espagnol Rafael Nadal, la victoire aux Jeux Olympiques à Beijing vint couronner une année 2008 inoubliable. Nadal venait déjà de réaliser une saison-clé pour sa carrière, ayant remporté son quatrième titre dans l’Open français à Paris avant de s’imposer à Roger Federer en perte de vitesse à Wimbledon, dans un match largement considéré comme le plus brillant de l’histoire du tennis. C’était son premier triomphe au All England Club et sa troisième finale consécutive contre l’élégant Suisse.

À présent, l’Espagnol, que rien ne semblait devoir arrêter, visait non seulement sa première médaille olympique d’or mais aussi une occasion de débusquer Federer de son piédestal de numéro un, position que ce dernier détenait depuis quatre ans et demi.

Nadal entama sa campagne peu de temps après avoir conquis son titre de Wimbledon à Londres mais quand il perdit un set dans son match d’ouverture contre l’Italien Potito Starace, il sembla que les efforts d’une longue saison réclamaient leur dû.

Il dépassa, néanmoins, le stade de cette ouverture serrée puis s’en vint à perdre 13 autres jeux et se retrouva de justesse à la moitié inférieure du tirage de qualification en finale sur le court du Centre de tennis olympique. Entre-temps les autres joueurs avaient été diversement répartis par le tirage.

Le Britannique Andy Murray, sixième au classement, fut envoyé dans le tour d’ouverture affronter le Taïwanais Yen-hsun Lu, tandis que le Russe Nikolay Davydenko, quatrième au classement, perdit au deuxième tour et même Federer souffrit la première défaite de sa carrière aux mains de l’Américain James Blake en quarts de finale.

Nadal allait affronter en finale le fringant Chilien Fernando Gonzalez, après être venu à bout d’une demi-finale en trois sets controversés contre Blake, gagnant 11-9 le set décisif.

Les pronostics, sinon la liste, penchait pour Gonzalez. Celui-ci, en effet, avait gagné ses deux précédentes rencontres sur des courts en dur, et le Chili affichait d’excellents résultats en tennis olympique après la victoire olympique de Nicolas Massu à Athènes quatre ans plus tôt, avant celle obtenue dans le double en équipe avec Gonzalez.

L’exubérance du style de Nadal déconcerta Gonzalez qui parvint néanmoins à un point de la victoire dans le tiebreak du deuxième set et l’Espagnol obtint sa victoire 6-3 7-6 6-3 à l’arraché, s’écroulant sur le dos lançant ses poings en l’air une fois le triomphe assuré.

Battu par Nadal en demi-finale, le Serbe Novak Djokovic domina Blake en match de troisième, ce qui lui valut le bronze.

back to top