skip to content
Date
05 déc. 2011
Tags
, Actu CIO

Quelques questions à Francis Gabet, directeur du Musée Olympique.


Inauguré en 1993, en partie rénové en 2001, Le Musée Olympique doit être rénové. D’importants travaux de rénovation, de modernisation et d’agrandissement sont en effet nécessaires afin d’assurer, pour les 20 ou 30 prochaines années, sa pérennité et son attractivité nationale et internationale. Un maître-mot cependant: lui conserver son caractère unique et préserver l’environnement magnifique dans lequel il a été implanté. La Revue Olympique a posé quelques questions à Francis Gabet, directeur du Musée Olympique.

En quelques mots, pouvez-vous nous décrire le projet «Musée 2020»?

Il s’agit d’un grand projet de rénovation qui intervient près de 20 ans après l’ouverture du Musée, en 1993. Les zones d’exposition ne répondent plus à la demande actuelle, ce qui était à la pointe à l’époque en termes d’interactivités et de spectacles audiovisuels ne l’est plus maintenant. D’autre part, l’actualité olympique apportant de nouveaux héros, de nouvelles histoires à raconter tous les deux ans, nos dispositifs muséographiques arrivent en fin de cycle. Par ailleurs, une mise aux normes du bâtiment doit aussi être effectuée: les infrastructures du restaurant et celles pour l’accueil des écoles doivent être agrandies. Enfin, le parc va être réaménagé, un passage sera réalisé entre le Musée de L’Élysée et le Musée Olympique qui facilitera l’accès et créera un grand parc animé par des oeuvres d’art et des équipements sportifs.

Combien de temps le Musée restera-t-il fermé?

La fermeture est fixée au 29 janvier 2012 et la réouverture est prévue en octobre 2013.

Pourra-t-on visiter le Musée pendant la fermeture?

Non, ce ne sera pas possible, l’importance des travaux implique que le Musée soit complètement fermé. Un «musée éphémère» sur un bateau à roues à aubes amarré en face du bâtiment existant permettra aux visiteurs de voir une partie des collections de début mai à fin octobre 2012. D’autre part, le Musée continue d’être présent à l’étranger: des expositions itinérantes sont prévues à Londres, au Qatar, à Rio et en France. La richesse des collections permet des prêts un peu partout dans le monde.

Qu’adviendra-t-il du Centre d’Études Olympiques, également basé sur le site du Musée?

Un déménagement définitif du Centre d’Études Olympiques à la Villa du Centenaire, juste à côté du Musée, est prévu pour début 2012. Les chercheurs et les étudiants continueront d’avoir accès au Centre d’études, à la bibliothèque, aux espaces philatéliques et numismatiques pendant les travaux du bâtiment principal.

Quels seront les principaux changements dans le nouveau Musée?

La surface d’exposition permanente sera présentée sous un angle thématique (non plus chronologique) et va augmenter de 50 % en passant de 2 000 m2 à 3 000 m2. De nouveaux thèmes, en lien avec l’évolution du monde sportif, vont être développés. Les expositions temporaires seront plus pointues, élaborées en collaboration avec d’autres institutions. Les groupes scolaires bénéficieront de deux «learning zones» et de programmes spécifiques. Et pour finir, l’accueil de séminaires et d’événements sera assuré sans gêner les visiteurs. En outre, les jardins environnant le Musée seront aussi repensés.

Tags , Actu CIO
back to top