skip to content

Quatre médailles d'or potentielles pour le Suédois Hofstedt après avoir remporté le titre du Super-G

Adam Hofstedt 2020 Getty Images
Date
10 janv. 2020
Tags
Actualités Olympiques, JOJ, Lausanne 2020, Ski alpin
Le Suédois Adam Hofstedt a remporté la victoire au Super-G masculin vendredi et a rapidement déclaré qu'il ne voyait aucune raison de ne pas faire table rase de toutes les médailles d'or individuelles en ski alpin.


Le jeune homme de 17 ans est arrivé à Lausanne en excellente forme et affiche une confiance empreinte de sérénité

qui s'est traduite par une prestation fluide et puissante au Centre de ski alpin des Diablerets.

"Je voulais au moins un podium", a déclaré Hofstedt qui a terminé le parcours raccourci de 1 100 m en 54,56 secondes. "Je me sentais vraiment bien, je n'ai pas commis d'erreurs, j'ai réalisé l'une de mes meilleures courses."

C'était juste assez pour assurer à l'adolescent l'or qu'il visait, puisqu'il a terminé 0,06 seconde devant le Slovène Rok Aznoh. Quant à Luc Roduit (SUI), il décrochait le bronze pour conclure une journée riche en émotions pour le pays hôte sur les pistes.

OIS/IOC


Hofstedt a réussi ; cependant, les autres concurrents ne sont pas loin d'atteindre le sommet du podium.

"J'en veux plus", a déclaré Hofstedt. "J'aime toutes les disciplines, le slalom dans lequel je suis compétent,

et tout le reste aussi. D'autres personnes ont remporté beaucoup de médailles d'or, il n'y a pas de raison que je n'y arrive pas. Quatre médailles d'or, tel est mon but."

C'est une grande ambition et s'il y parvenait, Hofstedt ferait mieux que River Radamus (USA) qui détient le record après avoir remporté trois médailles d'or en ski alpin individuel aux Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver à Lillehammer 2016. Mais rien de tout cela n'intimide le Suédois qui s'exprime d'une voix douce.

"Je suis une personne plutôt calme, j'aime vivre l'instant présent", a dit Hofstedt qui entrera dans la course de slalom de samedi en combiné comme un favori évident, la course de Super-G de vendredi lui donnant un avantage de 0,06 seconde sur le terrain.

Rok Aznoh 2020 Getty Images

Le Slovène Aznoh cherchera d'une manière ou d'une autre à perturber cette sérénité, après avoir véritablement frôlé la plus grande victoire de sa carrière. Heureusement, il sait où il peut s'améliorer.

"Je ne suis pas tout à fait content, dans la partie médiane raide du parcours, j'aurais dû appuyer davantage sur l'extérieur de mes skis", a déclaré Aznoh. "Les parties où il faut se laisser aller sont normalement celles où je me sens le mieux."

Aznoh fait partie des nombreux athlètes à avoir loué la piste des Diablerets et elle s'est certainement avérée être au goût des skieurs locaux. Quelques heures seulement après que sa compatriote et coéquipière de club Amélie Klopfenstein eut pris d'assaut la victoire dans le Super-G féminin, la star suisse Luc Roduit a ravi la foule qui a alors explosé de joie.

 

"Elle m'a donné beaucoup d'énergie, c'était incroyable, hier elle était malade, nous ne nous attendions pas à ce qu'elle fasse un podium", a déclaré Roduit à propos de Klopfenstein avant d'expliquer ce que l'on ressent lorsque l'on skie à domicile aux Jeux Olympiques de la Jeunesse.

"C'était comme la première course de la saison pour moi, il y avait tellement de tensions mais je n'avais pas peur et j'ai réussi à garder mon sang-froid," a-t-il déclaré.

Malgré cela, le résident de Versegères ne fêtera pas encore sa médaille de bronze. Comme son rival Hofstedt, il "en veut plus".

 

back to top En