skip to content
Getty Images
Date
06 août 2017
Tags
Rio 2016 , Actualités Olympiques

Rio 2016 - Jour 1 : Quand Virginia Thrasher remportait la première médaille de Rio

Nous voyageons dans le temps ! Retour direction Rio 2016 ! Vous souvenez-vous ? Au cours d’une première journée de compétition déjà très riche en exploits et en émotions, la sportive américaine Virginia Thrasher, spécialiste du tir, remporte la première médaille d’or des Jeux de Rio, les records tombent déjà dans le bassin de natation, le Belge Greg Van Avermaet triomphe dans l’épreuve cycliste sur route, tandis que le judo, l’haltérophilie, l’escrime et le tir à l’arc sacrent leurs premiers champions olympiques en terre carioca.

Virginia Thrasher et Hoàng Xuân Vinh, les premiers

De bon matin, l’adolescente américaine Virginia Thrasher remporte la première médaille d’or des Jeux de Rio sur le stand de tir de Deodoro à l’issue de la compétition féminine à la carabine 10 m. Elle frappe fort dès son premier tir dans la finale à huit concurrentes en réussissant le meilleur score de la compétition : 10,9 ! Puis elle continue sur le même rythme et s’impose avec un record olympique de 208,0, devant la championne olympique 2004 et 2008, la Chinoise  Du Li. "Je suis si heureuse de lancer les Jeux de Rio avec une médaille d’or pour mon pays," se félicite l’Américaine.

Dans l’après-midi, Hoàng Xuân Vinh signe lui aussi un exploit historique : il remporte la toute première médaille d’or du Vietnam aux Jeux Olympiques. Hoàng Xuân Vinh s’impose, au terme d'un suspense, au tir au pistolet 10 m en maîtrisant ses nerfs sur l’ultime tir de la finale à deux face au Brésilien Felipe Almeida Wu. "Gagner cette médaille d’or, c’est le souvenir de toute une vie", commente le champion vietnamien fou de bonheur.

Getty Images
Ça commence très fort dans le bassin olympique !

La première journée de compétition en natation dans le bassin olympique de Barra de Tijuca est riche en émotions. L’Australie commence fort, avec la victoire de Mack Horton dans l'épreuve du 400 m nage libre, lequel a repoussé les assauts du tenant du titre chinois Sun Yang, alors que le quatuor "aussie" (Madison Wilson, Brittany Elmslie, Bronte et Cate Campbell) prend le dessus sur les Américaines et leur dernière relayeuse Katie Ledecky en finale du relais 4x100 m nage libre avec un record du monde en 3:30.65.

Getty Images

Deux autres records planétaires sont améliorés ce samedi 6 août : la "Dame de fer" hongroise, Katinka Hosszu commence sa moisson de titres à Rio en mettant une claque au record du monde du 400 m 4 nages (4:26.36), reléguant l’Américaine Maya DiRado à près de 5 secondes. Sur la même distance chez les hommes, la victoire revient au Japonais Kosuke Hagino avec la 3e meilleure performance de tous les temps (4:06.05).

Dès les séries du 100 m brasse, le Britannique Adam Peaty établit un nouveau record mondial en 57,55. Enfin, la jeune Syrienne Yusra Mardini est la première membre de l'équipe olympique des réfugiés à participer aux Jeux de Rio. Elle termine 41e des séries du 100 m papillon, largement soutenue par le public massé dans les gradins.

Getty Images
Copacabana consacre Greg Van Avermaet dans la course cycliste sur route

Le coureur cycliste belge Greg Van Avermaet signe à 31 ans la plus belle victoire de sa carrière en dépassant au sprint ses deux compagnons d’échappée, dans l'ordre le Danois Jakob Fuglsang et le Polonais Rafal Majka, lequel roulait seul à l’avant et a été rejoint à seulement 1400 m de l'arrivée.

Getty Images

Festival des archers de la République de Corée au Sambodrome

Les archers de la République de Corée ne font pas dans le détail pour décrocher un vingtième titre olympique dans la discipline. Éliminés par les États-Unis en demi-finale à Londres en 2012, ils prennent leur revanche en finale dans un Sambodrome écrasé par un soleil de plomb. Les Sud-Coréens ne concèdent pas un set de la journée. Les Américains Zach Garrett, Brady Ellison et Jake Kaminski ont visé juste contre l'Indonésie en quarts puis la Chine en demi-finale, mais face à Kim Woojin, Ku Bonchan, respectivement n°1 et n°2 au classement mondial, et Lee Seung-yun (6e), il n'y a rien à faire. Les Coréens assomment leurs adversaires dès le premier set avec un tir parfait : six flèches dans le 10 ! Mieux, dans le temple de la culture carioca, Ku met toutes ses flèches dans le 10 pendant les trois sets ! Avant de rafler la mise, le trio a balayé les Pays-Bas en quarts de finale, puis l'Australie en demi-finale.

Getty Images
Les poids légers ouvrent le bal en judo

Sur le tatami de l’Arena Carioca 2, la championne du monde 2015 des -48 kg Paula Pareto, déjà médaillée de bronze à Beijing en 2008, connaît la consécration à 30 ans en remportant la première médaille d’or de l’histoire du judo argentin. Chez les hommes, en -60 kg, l’or revient au Russe Beslan Mudranov qui place le mouvement gagnant en prolongations ("golden score") face à son adversaire Kazakh Yeldos Smetov, offrant à la Russie un premier titre à Rio.

Emese Szasz à la pointe de l’épée

Getty Images

La première compétition d’escrime sur la piste aux étoiles de l’Arena Carioca 3 est l’épreuve féminine à l’épée au cours de laquelle l’expérimentée hongroise Emese Szasz domine le parcours qui s’achève dans une finale très disputée face à l’Italienne’s Rossella Fiamingo. Cette dernière mène en effet les débats avant d’être rejointe à 12 partout, et Emese Szasz termine très fort en marquant une double touche pour finir sur le score de 15-13. Elle atteint à presque 34 ans le sommet de sa carrière.

La Thaïlandaise Sopita Tanasan inaugure l’haltérophilie à Rio

Sur le plateau du pavillon 2 du complexe Riocentro, la Thaïlandaise Sopita Tanasan âgée de 21 ans totalise 200 kg, avec les deux meilleures performances du jour : 92 kg à l'arraché et 108 kg à l’épaulé-jeté, pour remporter le premier titre décerné en haltérophilie à Rio. "Je m’attendais à cette victoire, je l’espérais et je suis très fière d’avoir gagné l’or" , déclare Sopita Tanasan. "Je suis super contente parce que c’est le premier titre de la Thaïlande dans ces Jeux Olympiques. Je suis très fière de l’avoir remportée pour mon pays."

Sur tous les terrains des Jeux

Les tournois de tennis commencent avec déjà un coup de tonnerre : l’élimination en simple dames de Venus Williams, tête de série n°5, battue d’entrée par la Belge Kirsten Flipkens en trois sets. Les États-Unis de Kevin Durant (25 points) démarrent en fanfare leur campagne en battant la Chine 119-62 dans le groupe A du premier tour du tournoi de basketball masculin. En handball, les double tenantes du titre norvégiennes chutent dès leur premier match dans le groupe A face aux Brésiliennes (31-28). Sur les praticables de l’arène olympique de Rio, les gymnastes sont en qualification pour déterminer les huit meilleures équipes et les 24 premiers concurrents individuels qui disputeront ultérieurement les finales. La Chine, tenante du titre, termine première devant les États-Unis, la Russie, le Japon, la Grande-Bretagne, le Brésil, l’Ukraine et l'Allemagne. L’Ukrainien Oleg Verniaiev domine les qualifications individuelles devant le Japonais champion olympique à Londres en 2012 Kohei Uchimura et le Russe David Belyavskiy. C’est également la première journée du concours complet en équitation avec le dressage qui voit l’Allemagne prendre la tête de l’épreuve par équipes devant la France et l’Australie. Sur les autres terrains, les tournois de rugby à 7 féminin, de volleyball, de waterpolo, de tennis de table, de boxe et d’aviron débutent.

Getty Images

back to top En