skip to content
PyeongChang 2018

PyeongChang 2018 : une réussite sur le terrain sportif et au-delà

Les Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018 ont remporté un succès incontestable à tous les niveaux, comme en témoignent les nombreuses réalisations recensées depuis. Selon les mots du président du CIO, Thomas Bach, ces Jeux ont ouvert de nouveaux horizons. Que ce soit en termes de participation ou de couverture, les Jeux de PyeongChang ont conquis de nouveaux territoires : jamais le programme n’avait été aussi varié mais, au-delà des résultats, la compétition a servi à rapprocher les peuples.


Des réalisations importantes

L'égalité entre hommes et femmes constitue l’un des grands objectifs du CIO. À ce titre, PyeongChang 2018 représente un pas important dans la bonne direction, avec un taux de participation des femmes de 41,3 %, sur 2 833 athlètes.

Les organisateurs ont également proposé un nombre d’épreuves inédit : 102, soit quatre de plus que le précédent record, établi à Sotchi en 2014.

Le nombre de CNO participants a par ailleurs atteint de nouveaux sommets pour des Jeux Olympiques d’hiver. En tout, 91 pays étaient représentés (plus un athlète olympique de la délégation russe), contre 88 à Sotchi en 2014.

Le CIO ne ménage pas ses efforts pour populariser les sports d’hiver aux quatre coins du monde. Pour preuve, six CNO issus de quatre continents ont pris part à l’événement pour la première fois (Équateur, Érythrée, Kosovo, Malaisie, Nigeria et Singapour).

Getty Images

 

Paix et unité

En outre, PyeongChang 2018 a permis un rapprochement entre le pays hôte et la République populaire démocratique de Corée. Grâce aux passerelles lancées par les Jeux, les deux voisins ont fait un pas de plus vers l’unité. Les athlètes des deux pays ont ainsi défilé côte à côte lors de la cérémonie d’ouverture, afin de célébrer l’unité et l’esprit olympique.

Toujours dans un esprit de camaraderie, les deux Corée ont présenté une équipe unifiée en hockey sur glace. Trente-cinq athlètes originaires des deux côtés de la frontière ont participé au tournoi sous une même bannière, pour la première fois dans l’histoire olympique. Le président du CIO, Thomas Bach, a vu dans ce geste « un message fort, qui transcende le sport ».

Getty Images

 

Des records en chaîne

Les performances sportives n’ont cependant pas été en reste : 25 nouveaux records olympiques ont été établis, ainsi que trois records du monde.

Parmi les exploits sportifs et individuels, citons celui de la Tchèque Ester Ledecká, qui est devenue la première athlète à remporter la médaille d’or en ski alpin et en snowboard lors d’une même édition des Jeux Olympiques d’hiver. De son côté, la fondeuse norvégienne Marit Bjørgen a décroché cinq médailles à PyeongChang. Elle en totalise désormais 15, plus qu’aucune autre athlète dans les annales.

Ces Jeux ont aussi vu l’émergence d’une nouvelle génération pleine de talent, emmenée par des athlètes passés par les Jeux Olympiques de la Jeunesse. Ces derniers se sont partagé 29 médailles. Au total, 230 ″vétérans″ des JOJ étaient en compétition à PyeongChang, à l’image de Chloe Kim. L’Américaine est devenue la plus jeune championne olympique de snowboard de tous les temps. L’Allemand Andreas Wellinger, qui s’est adjugé une médaille d’or et deux médailles d’argent en saut à ski, a connu un parcours similaire.

Getty Images

 

Une couverture inédite

L'édition de PyeongChang 2018 s’est également soldée par un franc succès en termes de couverture médiatique. Cette édition, la plus numérique de tous les temps, a touché une audience record. En tout, 28 % de la population mondiale a suivi les Jeux Olympiques d’hiver sur l'une des plateformes disponibles.

Bien entendu, la couverture numérique affiche une forte croissance grâce aux contenus disponibles sur les sites Internet, les applications et les réseaux sociaux, pour un total de 97 041 heures (62 % de plus qu’en 2014 à Sotchi). La réponse positive des téléspectateurs à cette couverture numérique en hausse a fait de PyeongChang 2018 les Jeux Olympiques d’hiver les plus suivis sur plateformes numériques. Près de 670 millions de personnes ont suivi la diffusion numérique de l’événement, ce qui correspond à une hausse de 120 % par rapport à Sotchi 2014.

En tout, les plateformes numériques ont enregistré 3,2 milliards de vues, plus du double des chiffres de Sotchi 2014 et neuf fois plus qu’à Vancouver 2010. PyeongChang 2018 restera également l’édition des Jeux Olympiques d’hiver la plus suivie sur les réseaux sociaux. Les contenus proposés ont été visionnés par 300 millions d'utilisateurs pour un total de 1,6 milliard de vidéos vues.

Getty Images

 

back to top En