skip to content
2017 Getty Images

PyeongChang 2018 réceptionne la flamme olympique

La cérémonie de transmission de la flamme olympique des Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018 s’est déroulée au stade panathénaïque d’Athènes ce mardi 31 octobre.

Cette cérémonie de 90 minutes a marqué la fin du parcours de la flamme en Grèce qui a duré une semaine, et fait figure de prélude à l’odyssée de 101 jours qu’elle va effectuer en République de Corée, dans le cadre de la préparation des XXIIIes Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang qui s’ouvriront en février prochain.

Bien que le ciel se soit paré de gris dans la capitale grecque, le public fourni du stade panathénaïque a eu son lot de réjouissances, à commencer par un spectacle de danse de l’équipe de gymnastique grecque de l’Olympiada Thakomakedonon, forte de ses 90 interprètes.

Getty Images

Ils ont cédé la place à une troupe de chanteurs et de danseurs coréens qui a donné une représentation combinant chorégraphie traditionnelle et moderne, aiguisant ainsi les appétits dans la perspective de la cérémonie d’ouverture des prochains Jeux Olympiques d’hiver qui se tiendra le 9 février 2018. Leur présence a été chaleureusement accueillie par le public, notamment par un important contingent de Coréens, qui ont manifesté leur gratitude en agitant joyeusement des drapeaux.

Le groupe philharmonique de la municipalité d’Athènes a ensuite pris possession de la scène, suivi par la garde présidentielle, dont l’arrivée annonçait celle du président de la République hellénique, Prokopios Pavlopoulos. Accompagné du président du Comité Olympique Hellénique, Spyros Capralos, Pavlopoulos a pris place aux côtés des autres dignitaires invités.

Getty Images

Le drapeau olympique a ensuite été hissé au son de l’hymne olympique interprété par une chorale de jeunes chanteurs, avant que les drapeaux de la République de Corée et de la Grèce ne soient hissés en même temps que les jeunes interprétaient l’hymne national des deux pays.

Reprenant le rôle de grande prêtresse qu’elle avait tenu lors de la cérémonie d’allumage de la flamme, une semaine plus tôt à Olympie, la comédienne Katerina Lehou a fait son entrée tout en grâce avec les prêtresses.

Getty Images

Après avoir passé la soirée de lundi sur l’Acropole, la flamme olympique, attendue avec impatience, est enfin arrivée. Elle a été portée dans le stade par l’ancien patineur Kim Ki-hoon, triple champion olympique coréen de patinage de vitesse sur piste courte, qui l’a transmise au dernier relayeur, le skieur grec Ioannis Proios.

Proios a bouclé un tour du mythique stade panathénaïque en forme de fer à cheval - là même où ont eu lieu les cérémonies d’ouverture et de clôture des premiers Jeux Olympiques modernes en 1896 - avant d’allumer la vasque sous les applaudissements du public.

Getty Images

Après un court spectacle de danse effectué par les prêtresses, Capralos s’est ensuite adressé à la délégation de PyeongChang 2018. S’exprimant en grec, en coréen et en anglais, il a déclaré : « Je suis sûr que grâce à vos longues traditions, votre foi dans les valeurs et votre amour du sport, vous organiserez d’excellents Jeux en février prochain. »

Lee Hee-beom, président du comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de PyeongChang 2018 (POCOG) a ensuite pris la parole et s’est adressé à l’auditoire. « Nous sommes prêts à accueillir le monde à PyeongChang », a-t-il annoncé. « La construction des sites dédiés à la compétition et à l’accueil est déjà terminée. Les Jeux Olympiques de PyeongChang 2018 seront ceux de la paix et de l’harmonie. »

Getty Images

Puis vint le moment que le public attendait, l’allumage de la flamme olympique, effectué par la grande prêtresse qui l’a tendue à Spyros Capralos, lequel l’a remise à son tour à Lee Hee-beom. Moment d’une grande portée symbolique, les deux hommes l’ont alors empoignée brièvement de concert.

Et tandis que Lee Hee-beom brandissait la torche pour que tout le monde puisse la voir, une flamme en fut tirée pour allumer l’une des deux lanternes de sécurité qui serviront à transporter la flamme olympique lors de son vol de 10 heures jusqu’à la ville d’Incheon, située à 8 500 km à l’est.

Quand elle atterrira ce mercredi 1er novembre, la flamme recevra les encouragements les plus chaleureux, avant le coup d’envoi du relais de la flamme olympique de PyeongChang 2018.

Le relais de la flamme des Jeux de PyeongChang 2018 a trois partenaires officiels : le partenaire mondial TOP Coca-Cola, qui poursuit son soutien de longue date aux relais de la flamme olympique, le partenaire mondial TOP Samsung et le partenaire national KT. Pour de plus amples informations, veuillez vous rendre sur le site web de PyeongChang 2018.

Getty Images
back to top En