skip to content
PyeongChang 2018
Date
01 mars 2016
Tags
PyeongChang 2018 , Actu CIO , Snowboard Cross , Slopestyle

PyeongChang 2018 organise avec succès des épreuves tests en freestyle !


Snowboarders et skieurs ont pu tester ces derniers jours en Coupe du monde les parcours de slopestyle et de cross des Jeux d’hiver de 2018. Leur qualité a suscité un ensemble de réactions enthousiastes.

Le « Phoenix Park » de Bokwang, situé dans l'une des principales zones de compétition des Jeux d'hiver de PyeongChang 2018, a été le théâtre, du 19 au 28 février, d’une série d'épreuves tests en snowboard et en ski organisées dans le cadre de la Coupe du monde de la FIS sur les parcours de slopestyle et de cross.

Les premiers arrivés sur les lieux ont été les skieurs, qui ont découvert les modules du slopestyle, avant d’enflammer les réseaux sociaux ! Morceaux choisis. Joss Christensen, champion olympique en titrev: « Ce parcours a tellement d’options ! C’est épique ! ». Lucas Tribondeau, l’Australien qui monte : « Le slopestyle le plus dingue que j’ai jamais vu ! » Le Suédois Henrik Harlaut poste la photo d’un triple module imposant avec la légende suivante : « Le plus génial qu’il m’ait été donné de voir dans un slopestyle ». L’entraîneur en chef de l‘équipe suisse, J-P. Furrer, explique : « Ce slopestyle est irréel. Il y a tellement d’options et de transitions ! Il va y avoir tellement de runs différents, grâce à ce parcours qui rend le slopestyle cool à nouveau ! ».

En finale le 20 février, les victoires sont revenues au Canadien Alex Bellemare et à la Norvégienne Tril Sjaastad Christiansen. « Je me suis tellement amusée », a-t-elle dit, « Le parcours est fantastique. C’est très créatif. Gagner ici sur le site des Jeux de 2018, c’est énorme, et cela me met en confiance pour l’année prochaine, et, je l’espère, pour les Jeux ! ». Alex Bellemare n’était pas moins enthousiaste : « C’est impressionnant. C’est très différent des autres parcours. Il y a des sauts partout. Ca a vraiment été cool ! ».

Dans la compétition de snowboard, la championne olympique américaine de Sotchi 2014, Jamie Anderson, et son compatriote de 16 ans Brock Crouch ont obtenu les meilleurs scores. Anderson en particulier a profité de ses trois runs pour essayer diverses options sur le parcours en multipliant des figures plus spectaculaires les unes que les autres. Les deux compétitions ont remporté un magnifique succès sur tous les plans : organisation, public et ressenti des athlètes !

Un parcours de cross de très haut niveau

La semaine suivante (le week-end des 27 et 28 février), les Coupes du monde de cross (snowboard cross et ski cross) de la FIS ont à leur tour fait étape au « Phoenix Park », pour une nouvelle compétition « pré-olympique ». Le 27, la médaillée de bronze française des Jeux de Sotchi, Chloé Trespeuch, a signé sa première victoire en Coupe du monde, alors que le « vétéran » américain Nate Holland a devancé d’un cheveu sur la ligne d’arrivée le tenant du titre olympique et compatriote de Trespeuch, Pierre Vaultier.

« C’est ma première victoire et je suis si heureuse de l’obtenir sur un parcours olympique ! Il est très amusant et il y a eu beaucoup d’actions dessus. C’était génial » a déclaré Chloé. « C’est une course qui va vite ! J’ai pris beaucoup, beaucoup de plaisir » a dit Nate Holland, « Ce parcours est tout en vitesse, les différents éléments sont énormes, et c’est ce qu’un boardercross devait toujours être, pas du genre où il y a un crash dans le premier virage et où quiconque arrive en bas s’impose. Il permet aux coureurs de garder l’Intensité jusqu’à la ligne d’arrivée, c’est excellent. J’adore ! ».

Les skieurs ont enchaîné le lendemain. Avec là aussi une première victoire en Coupe du monde pour le Français Bastien Midol, frère cadet de Jonathan Midol, médaillé de bronze à Sotchi en 2014 dans la même épreuve. « Une journée magnifique. Le parcours est si cool ! Je suis si content ! », a déclaré Bastien. La finale dames a été passionnante, pleine de rebondissements et de dépassements, prouvant la grande qualité du tracé, et c’est l’Autrichienne Andrea Limbacher qui s’est imposée sur la ligne d’arrivée.

Une foule imposante a applaudi aux exploits des « freestylers », sur un site entouré de panneaux et banderoles « Hello PyeongChang ! ». Le succès a été total, et tout le monde est très impatient de revenir sur place pour se disputer les médailles olympiques dans deux ans.

back to top En