skip to content
Date
09 févr. 2016
Tags
PyeongChang 2018 , Actu CIO

PyeongChang 2018 brise la glace avec sa première épreuve test

La fièvre est montée de plusieurs crans autour de PyeongChang 2018 au terme de la première épreuve test officielle HelloPyeongChang pour les Jeux Olympiques d’hiver 2018, qui a été largement saluée.


Les 6 et 7 février, le site de la République de Corée a organisé en effet deux courses de très haut niveau dans le cadre de la Coupe du monde FIS de ski alpin, l’occasion pour le tout nouveau Centre alpin de Jeongseon d’entrer enfin en service après une longue attente.
L’épreuve a présenté la première descente jamais organisée dans le pays, épreuve qui a rencontré un succès considérable à deux ans de la grande fête du ski et de son épreuve reine.7

« Aujourd’hui, tous les projecteurs se sont braqués sur PyeongChang à l’occasion de la Coupe du monde de ski alpin », a déclaré Yang-Ho Cho, président du Comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de 2018 (POCOG), lors d’une conférence de presse qui s’est déroulée à la fin de la première journée.

« Et ce n’est que le début. Avec la présence à mes côtés des représentants du CIO et de la FIS, je suis ravi de dire que le voyage pour les Jeux de 2018 a officiellement commencé. »

Gunilla Lindberg, présidente de la commission de coordination du CIO pour PyeongChang 2018, a estimé pour sa part que la bonne tenue de l’épreuve était de bon augure pour le reste des 28 épreuves test devant être encore organisées avant les Jeux.
« Nous avons été impressionnés par la manière dont les organisateurs locaux ont pris en charge la compétition, a-t-elle dit. Dans la mesure où c’est la première fois que la Corée du Sud organise une descente de Coupe du monde FIS, le CIO est confiant pour la suite des épreuves. »

©Getty Images

Gian Franco Kasper, le président de la FIS, a lui aussi été enthousiaste, estimant que le POCOG avait pris un « excellent départ ».

La descente de samedi a été remportée par Kjetil Jansrud (NOR), champion olympique en titre du super-G et médaillé de bronze en descente. En signant un temps de 1’14’’38, il a pu repousser les assauts de ses dauphins, Dominik Paris (ITA) et Steven Nyman (USA) respectivement deuxième et troisième.

Dans un message publié sur sa page Facebook, Jansrud n’a pas tari d’éloges sur les conditions, suggérant ainsi que le week-end s’était bien déroulé, également du point de vue des athlètes.

« On n’a jamais de seconde chance pour faire une première impression, a-t-il écrit. Et PyeongChang s’est montré tout simplement brillant. Ce sera un site fantastique. »

Le dimanche, le super-G s’est achevé par la victoire du skieur suisse Carlo Janka, champion olympique du slalom à Vancouver 2010, qui a battu de justesse Christof Innerhofer (ITA) et Vincent Kiechmayer (AUT).

Le Centre alpin de Jeongseon avait ouvert officiellement le 22 janvier, avec une « journée de bienvenue » destinée à inaugurer l’installation.

back to top En