skip to content
2018 Getty Images
Olympism in Action Forum

Protéger les athlètes contre le harcèlement et les abus : récits de survivants et mesures actives

L'Irlandaise Karen Leach était une jeune nageuse très prometteuse lorsque son entraîneur a commencé à abuser d'elle à l'âge de 10 ans. Cela a duré jusqu'à ses 17 ans. Mais arrivée à cet âge, sa carrière olympique naissante était terminée. 

“Il m'a cassée, détruite, je me sentais honteuse, sale, mal à l'aise … Mais je suis une survivante. Je m'en suis sortie, je ne suis pas une victime. Nous avons besoin de politiques, de procédures, d'audits, de manuels, de recherches, tout cela… S'il vous plaît, ne cessez jamais d'œuvrer pour donner à chaque enfant un lieu sûr pour y faire du sport.”
Je m'en suis sortie, je ne suis pas une victime. Karen Leach Militante pour la protection de l’enfance

Les paroles de Karen Leach ont raisonné très fort aujourd'hui dans l'assemblée du Forum Olympisme en action à Buenos Aires, où elle participait à une session sur la “Prévention du harcèlement et des abus dans le sport.” Karen Leach a été rejointe dans la discussion par un autre survivant, Colin Harris, ancien footballeur professionnel et chercheur à l'université de Brighton.

Getty Images


Tous les athlètes, à tous les niveaux, devraient sentir que pour eux le sport est sûr. Le harcèlement et les abus n’ont pas de place sur le terrain, dans les vestiaires ou les dortoirs ni nulle part ailleurs. Le CIO demeure engagé à garantir la sûreté et le bien-être de l’athlète, un engagement réaffirmé au Forum. Karen Leach et les autres membres de son groupe ont
discuté des difficultés à tous les niveaux du sport et de la responsabilité collective des athlètes, entraîneurs, médecins, officiels, familles et organisations en vue de perpétuer une culture de respect des droits de tous, afin de prévenir le harcèlement et les abus. 

“C'est le droit humain fondamental de chacun que de pratiquer un sport sûr. Ce n'est pas quelque chose qui va simplement disparaître, et si nous ne prenons pas des mesures ensemble, cela va continuer à nous hanter et à hanter les enfants dans le monde entier,”

Cela va continuer à nous hanter et à hanter les enfants dans le monde entier S.A.R.le prince Feisal AL Hussein de Jordanie membre du CIO, vice-président de la commission du CIO des femmes dans le sport et président du groupe de travail du CIO sur la prévention du harcèlement et des abus dans le sport.

Comment parvenir effectivement à des changements réussis en termes organisationnels, institutionnels et culturels, est une question qui a représenté un point important de l’ordre du jour. 

Le CIO s’est attaché à identifier les outils de protection des athlètes contre le harcèlement et les abus dans le sport depuis 2004, quand il s’est engagé à trouver une solution pour les protéger. Au cours de cette période, le CIO a demandé à des chercheurs d’étudier comment et pourquoi de tels incidents se produisent et, plus important encore, comment il est possible de les empêcher. 

L’Agenda olympique 2020 renforce cet engagement avec sa Recommandation 18 qui en appelle à tous pour "renforcer le soutien aux athlètes".En 2017, le CIO a produit un manuel pour aider les Fédérations Internationales de sport et les Comités Nationaux Olympiques à élaborer et à appliquer leurs propres politiques et procédures de protection des athlètes. 

Getty Images


La protection des athlètes fait l’objet d’une attention soutenue non seulement au Forum mais aussi aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018, comme le démontre un certain nombre d’initiatives, comme l’introduction de la stratégie de prévention avec ses diverses mesures pour assurer que le sport est sûr, juste et libre de toutes formes de harcèlement et d’abus durant les Jeux.

Les initiatives comprennent la présence sur place d’un responsable des programmes de protection du CIO au village olympique de la jeunesse pour proposer des outils au stand #SafeSport (sport en toute sécurité) et la délégation de pouvoir de la commission exécutive du CIO à une commission disciplinaire pour entendre et décider des cas de violations présumées.

back to top En Es