skip to content

Prévention du VIH/SIDA par le sport en Afrique orientale


Aujourd’hui, plus de 30 millions de personnes vivent avec le VIH. Bon nombre d’entre elles sont associées au monde du sport, que ce soit comme spectateurs ou comme athlètes. La prévention et la lutte contre la discrimination sont deux domaines dans lesquels le sport peut réellement faire la différence. Le sport permet en effet de faire tomber les barrières, de développer l’estime de soi, de favoriser l’acquisition de certaines compétences essentielles et contribue à l’adoption de comportements sains. Aussi le mouvement sportif a-t-il décidé de se joindre à la campagne mondiale de lutte contre la pandémie du VIH/SIDA. Grâce à son réseau mondial, la communauté sportive constitue un élément clé pour toucher les différentes communautés. Dans ce cadre, le CIO, en coopération avec le Comité National Olympique d’Ouganda et l’organisation des Églises unies contre le VIH/SIDA en Afrique orientale et australe  (Churches United Against HIV & AIDS in Eastern and Southern Africa - CUAHA), a organisé un séminaire à Kampala les 16 et 17 août 2009.
 
Manuel de prévention du SIDA en langue africaine : une première dans l’histoire des publications olympiques
La présentation de la dernière version publiée du Manuel du CIO et de l’ONUSIDA sur la prévention du VIH/SIDA par le sport en swahili, a été l’un des principaux sujets abordés lors de ce séminaire. C’est la première fois qu’une publication importante du Mouvement olympique est traduite dans une langue africaine. Projet commun du CIO et de l’ONUSIDA (Programme commun des Nations Unies sur le VIH/SIDA), ce guide pratique pourra ainsi être distribué à des millions de sportifs d’Afrique et les aidera à s’engager dans des activités et initiatives visant à combattre ce fléau. Les participants de plusieurs Comités Nationaux Olympiques d’Afrique orientale (Ouganda, Kenya, Éthiopie, Rwanda et Tanzanie) ont partagé leurs points de vue avec les représentants de la CUAHA quant à la manière dont ce guide pourrait être efficacement appliqué aux programmes éducatifs, en particulier auprès des jeunes.
   
Faire de cette prévention un succès en Ouganda
Principal sujet à l’ordre du jour de ce séminaire de deux jours : comment le sport peut-il contribuer à soutenir les efforts nationaux et internationaux pour endiguer la progression de la pandémie du SIDA, en particulier chez les jeunes ? Le séminaire a ainsi été l’occasion pour les CNO participants de présenter leurs programmes et actions, en particulier le CNO d’Ouganda qui est devenu un modèle dans la lutte contre ce fléau. La participation d’icônes du sport à la campagne de sensibilisation et de lutte contre la stigmatisation a été fortement appuyée et encouragée ainsi que le dialogue avec les jeunes par le biais du sport.
 
Recommandations concrètes
Le séminaire s’est achevé par la rédaction d’une liste de recommandations concrètes et d’engagements appelant les principaux acteurs des milieux du sport et de la santé à établir un groupe d’intervention sur la base des partenariats existants. Le document final encourage en outre de nouvelles actions en faveur du développement d’une politique de lutte contre le VIH et le SIDA dans chaque organisation concernée. Un séminaire identique pour les pays d’Afrique australe sera organisé d’ici janvier 2010
 
En savoir plus sur la prévention du VIH/SIDA et la promotion de modes de vie sains
 
En savoir plus sur l’ONUSIDA
back to top En