skip to content
Date
22 déc. 2015
Tags
Lillehammer 2016 , Actu CIO , JOJ

Présentation des athlètes modèles : Wolfgang Linger

Le Comité International Olympique (CIO) a annoncé la liste des athlètes modèles qui apporteront leur soutien aux jeunes athlètes en lice aux 2es Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) d'hiver du 12 au 21 février 2016 à Lillehammer, Norvège. Ils sont présentés individuellement au travers d’un court entretien. Aujourd’hui : Wolfgang Linger


Comment/pourquoi as-tu commencé à pratiquer ce sport ?

Quand j'étais jeune, j'ai pratiqué plusieurs sports différents. J'aimais juste faire du sport, peu importe le sport. Un jour j'ai essayé la luge mais vraiment par hasard et je me suis beaucoup amusé. C'est pourquoi à cet âge c'est la seule raison pour laquelle j'ai commencé à en faire. D'une part, c'est génial d'avoir des capacités physiques et d'aller vite et d'autre part du fait de la luge, c'est un sport très technique. Ce sont les points essentiels pour moi.

Quels sont les succès dont tu es le plus fier dans ta carrière sportive ?  

Il est certain que les deux médailles d'or olympiques occupent une place à part. Mais je suis très fier d'avoir remporté la Coupe du monde en 2012 car ce fut une grande pression pour nous.

Quels sont les succès dont tu es le plus fier en dehors de ta carrière sportive ? 

Lorsque j'avais 19 ans, dans le sport, mon principal objectif était de me qualifier pour les Jeux Olympiques à Salt Lake City. La même année, j'ai été diplômé. Ce fut une année difficile car les séances de sport étaient très intenses et me prenaient beaucoup de temps, et les études aussi et tout cela demandait énormément de discipline. Mais j'ai travaillé et j'ai réussi des deux côtés.  

Quel est ton moment préféré aux Jeux Olympiques ? Un souvenir particulier de l'une de tes participations dont tu voudrais nous faire part ? 

En 2006, lorsque nous étions sur le podium et que l'hymne rational a retenti. Nous ne partions pas favoris à Turin, donc tout ce qui est arrivé était un rêve. La course elle-même est passée tellement vite, même après la course, nous étions encore tellement concentrés. Au lendemain de la course, nous avons vraiment pris le temps d'apprécier ce moment spécial quand nous avons reçu les médailles à Turin.

Qu'est-ce qui t'as poussé à vouloir participer aux Jeux Olympiques de la Jeunesse ?

Les jeunes sont fantastiques. C'est incroyable de voir combien ils sont bons même à cet âge. Mais je pense aussi que je peux les aider. Ils ont certainement de bons entraîneurs et sont doués dans leur sport, mais je peux leur donner quelques conseils, par exemple, sur la manière de gérer leur stress, de rester concentrés sur une course olympique et sur la façon d'optimiser leur développement.

Qu'est-ce qui te plaît le plus dans le concept des Jeux Olympiques de la Jeunesse ? 

Les jeunes ont besoin de grandes manifestations et d'événements spécifiques pour être bien préparés lorsqu'ils seront en équipe nationale senior. Pour eux, gagner aux Jeux Olympiques de la Jeunesse sera certainement une formidable victoire. Mais je ne vois pas seulement le résultat, je vois aussi que ce les jeunes apprendront aux Jeux Olympiques de la Jeunesse leur servira pour leur avenir. Lorsqu'ils seront en lice pour leurs premiers Jeux Olympiques, ils seront mieux préparés dans leur tête.

Qu'attends-tu avec le plus d'impatience s'agissant de Lillehammer 2016 ?

Je pense que la cérémonie d'ouverture va déjà être un grand événement. Là les jeunes comprendront que les épreuves qui vont suivre ne sont pas normales, mais qu'elles sont spéciales. Et je pourrai accompagner les athlètes jusqu'à leur course, que ce soit en répondant à leurs questions ou en leur donnant des petits conseils pour qu'ils soient en mesure de donner le meilleur d'eux-mêmes pendant leur expérience aux Jeux.  

Quelle est la prochaine étape de ta carrière ?

J'ai entamé ma deuxième carrière. Après avoir arrêté la glisse en 2014, j'ai commencé à travailler au sein de la Fédération autrichienne de luge et pour la télévision autrichienne. J'ai aussi commencé à étudier l'économie et le sport.

Quels sont tes passe-temps ? 

Toujours toutes les sortes de sport. Le vélo, le ski, la randonnée, lire un livre. Bien sûr, je joue aussi avec mes enfants, d'ailleurs j'y consacre l'essentiel de mon temps libre.  

Souhaiterais-tu ajouter quelque chose ? 

Je suis très fier de participer à ce projet. Les jeunes sont notre avenir. Travailler avec eux est fantastique car ils ont une énorme marge de progression. Cela me rappelle quand j'avais moi-même leur âge et que c'était toujours un grand moment lorsque je rencontrais un sportif accompli. Donc j'espère que je pourrai leur offrir ces moments précieux et ainsi contribuer un peu à leur développement.

 

back to top En