skip to content
Date
18 nov. 2011
Tags
Innsbruck 2012 , JOJ

Présentation des athlètes modèles Uli Kapp et Petra Majdic


Pour la plupart des athlètes professionnels, il n'est pas question de bolides, de restaurants à la mode et d'hôtels de luxe. Il est avant tout question de gérer son temps, ses ressources et ses attentes et cela requiert organisation, dévouement, mais surtout une véritable passion pour son sport. Deux qualités que nos deux prochains athlètes modèles ont à revendre.

Ainsi que l'a déclaré la skieuse de fond slovaque Petra Majdic : "Je pense que lorsque les choses deviennent trop sérieuses, tout l'amusement que l'on a à pratiquer son sport disparaît. On ne devrait jamais être un athlète par procuration, vous pratiquez ce sport parce que vous l'aimez."

Arrivée à ses premiers Jeux Olympiques d'hiver en 2002 avec le mauvais équipement, aucune équipe de fartage ni entraîneur à ses côtés pour s'assurer au moins une 5e place et terminer en remportant une médaille de bronze aux Jeux de 2010 à Vancouver en ayant cinq côtes cassées après une mauvaise chute, Petra a franchi tous les obstacles pour arriver au sommet dans son sport, et il est évident que c'est la passion qui l'anime. "Je n'ai jamais cessé de croire en moi-même. Et si vous êtes équitable avec les autres, un jour cela finit par payer", nous a-t-elle confié.

Le joueur de curling allemand Uli Kapp n'a jamais pensé, pour sa part, que son hobby deviendrait son métier. Mais lorsqu'il s'est vu offrir la chance de représenter son pays aux Jeux Olympiques d'hiver de 1998 à Nagano, tout a changé. Il a pris une année sabbatique dans ses études de droit pour se consacrer à son sport.

"Je suis devenu polyvalent dans le domaine du sport", a-t-il rappelé. "Préparateur de la glace, entraîneur, organisateur d'événements, expert à la TV, auteur de livres, ambassadeur, consultant et … aussi accessoirement joueur de curling !"

N'ayant jamais abandonné ses études, Uli, qui exerce aujourd'hui son métier d'avocat, a expliqué que son expérience au sommet lui a enseigné de précieuses leçons qu'il espère à son tour partager avec les jeunes athlètes en lice pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver de 2012 à Innsbruck. "Le sport peut être un tremplin, mais ce sont les compétences éducatives et professionnelles qui ouvrent la voie à une carrière après le sport", a déclaré le champion de curling.

back to top