skip to content
Date
11 déc. 2015
Tags
Lillehammer 2016 , Actu CIO , JOJ

Présentation des athlètes modèles : Rasmus Stjerne

Le Comité International Olympique (CIO) a annoncé la liste des athlètes modèles qui apporteront leur soutien aux jeunes athlètes en lice aux 2es Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) d'hiver du 12 au 21 février 2016 à Lillehammer, Norvège. Ils sont présentés individuellement au travers d’un court entretien. Aujourd’hui : Rasmus Stjerne.


Comment/pourquoi as-tu commencé à pratiquer ce sport ? 

Mon père est la raison principale pour laquelle j'ai commencé à pratiquer le curling. Il était parmi les premiers à pratiquer ce sport au Danemark. Alors que j'étais encore un bébé, ma mère m'emmenait souvent voir mon père jouer dans les différentes patinoires. Au début, je jouais seulement dans le coin réservé aux enfants des joueurs de curling, mais au final nous avons tous grandi en devant fans de ce sport.

Étant donné le nombre limité de patinoires, j'ai dû attendre l'âge de 10 ans pour pouvoir me lancer. Quelques mois après mes débuts, le Danemark a connu l'un de ses plus grands succès aux Jeux Olympiques d'hiver de 1988, en décrochant sa toute première médaille d'or dans une édition des Jeux d'hiver. Ce succès s'est traduit par une explosion du nombre de nouveaux joueurs et a grandement contribué à l'essor de mon sport.  

Quels sont les succès dont tu es le plus fier dans ta carrière sportive ?  

La qualification pour les Jeux Olympiques d'hiver de 2014 a été le point culminant de ma carrière, sans parler du travail acharné et de l'engagement qu'il m'a fallu pour y arriver. Autre grande réalisation : la victoire de la première médaille d'or masculine aux Championnats du monde juniors de 2009 pour le Danemark. Lors de ma première épreuve senior (plus de 21 ans), nous avons remporté l'argent aux Championnats d'Europe 2010. Ce fut une surprise totale et cela a été le début de notre course pour les Jeux Olympiques de 2014 à Sotchi.  

Quels sont les succès dont tu es le plus fier en dehors de ta carrière sportive ? 

Le curling m'a toujours pris énormément de temps, mais je suis sur le point de décrocher une maîtrise en informatique / jeux, ce qui est une grande satisfaction pour moi. Avoir la possibilité de poursuivre une autre carrière à l'issue de ma carrière sportive est très important à mes yeux et un jour j'aimerais diriger ma propre entreprise.  

Quel est ton moment préféré aux Jeux Olympiques ? Un souvenir particulier de l'une de tes participations dont tu voudrais nous faire part ? 

La cérémonie d'ouverture est un moment que je chérirais toute ma vie. Chaque fois que je vois quelqu'un défiler lors d'un grand événement, je ne peux m'empêcher de l'envier et de me souvenir combien c'est fabuleux. J'ai toujours les frissons lorsque j'entends la musique de notre défilé lors de la cérémonie d'ouverture. C'était un moment hors du temps que celui de monter la rampe dans le stade olympique alors que tellement de spectateurs nous acclamaient.  

©IOC / John HUET

Qu'est-ce qui t'as poussé à participer aux Jeux Olympiques de la Jeunesse ?

J'ai eu la chance d'être une source d'inspiration et de motivation pour de jeunes athlètes, en les incitant à réaliser leur rêve olympique. J'ai déjà eu l'expérience d'une participation aux Jeux Olympiques d'hiver et je sais ce que cela m'a apporté en tant que sportif et en tant qu'être humain. Je souhaite réellement encourager les jeunes joueurs de curling à en faire autant.   

Qu'est-ce qui te plaît le plus dans le concept des Jeux Olympiques de la Jeunesse ?

J'apprécie vraiment l'équilibre entre compétition et apprentissage. Le fait que la manifestation ne soit pas centrée que sur un aspect est une très bonne idée. Pouvoir échanger avec les jeunes athlètes et leur donner encore davantage de raisons de travailler d'arrache-pied est vraiment passionnant.

Qu'attends-tu avec le plus d'impatience s'agissant de Lillehammer 2016 ?

Je me réjouis vraiment de rencontrer tous les jeunes joueurs de curling et les autres athlètes modèles en général. L'interaction entre les personnes permet souvent de penser différemment et peut-être que ces échanges pourront m'aider dans ma quête en vue d'une participation aux Jeux Olympiques d'hiver de 2018. 

Quelle est la prochaine étape de ta carrière ?

Le curling m'occupe beaucoup car nous essayons de nous qualifier pour les Jeux Olympiques d'hiver de 2018. Les premiers points pour la qualification seront décernés lors des Championnats du monde masculins de curling à Bâle en Suisse et mon équipe et moi faisons de notre mieux pour essayer de nous qualifier pour cet événement.

J'arrive au terme de mon diplôme de maîtrise et je vais commencer ma thèse que je dois rendre durant le printemps.  

Quels sont tes passe-temps ?

Le sport sous toutes ses formes m'attire, mais j'aime beaucoup pratiquer le golf pendant l'été lorsqu'il fait beau et que le gazon est vert. En automne et en hiver, je me tourne plutôt vers le football américain que j'aime suivre chaque semaine.

Avec mon diplôme en informatique et jeux, je passe aussi beaucoup de temps à jouer sur mon PC ou ma console. Même le sport électronique est quelque chose que j'aime suivre.

back to top En